Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DAC 38 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la SARL “La Manufacture” (11e), une convention relative à l’attribution d’une subvention pour le fonctionnement du théâtre de la Bastille. Montant : 500.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2005


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 38 sur lequel l?Exécutif a déposé l?amendement n° 34 bis. Il s?agit de l?autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la SARL ?La Manufacture? dans le 11e arrondissement une convention relative à l?attribution d?une subvention pour le fonctionnement du théâtre de la Bastille.

Je donne la parole à Mme MACÉ de LÉPINAY.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Je me réjouis, Monsieur le Maire, que nous ayons eu, en séance, un amendement qui avait été annoncé par M. GIRARD en Commission, augmentant de 20.000 euros le montant de la subvention du théâtre de la Bastille.

Je sais que vous aviez considéré que l?augmentation que nous avions votée l?année dernière était exceptionnelle, mais avouez que la chose n?avait pas été expliquée de manière claire. De toute façon, vous savez que cette augmentation est bien méritée par une institution qui fait un travail difficile et remarquable, en consacrant une part importante de son budget à l?artistique et en accueillant les compagnies dans d?excellentes conditions.

Vous permettez ainsi que la politique de création que mène cet établissement, tant dans le domaine du théâtre que dans celui de la danse, puisse se poursuivre avec le soutien de notre Ville.

Je me permets de souligner - vous n?allez pas apprécier, Monsieur le Maire, car je vais aborder un autre sujet - mais très rapidement - je me permets donc de souligner une autre augmentation de subvention de 12.000 euros qui est celle dont bénéficie une institution que j?aime particulièrement, je veux parler de la Halle Saint-Pierre.

J?attire l?attention de mes collègues sur le fait que, pour la première fois, la fiche de présentation fait mention explicitement des difficultés qu?a rencontrées l?association, par suite du versement tardif de sa subvention. Ce n?est pas la seule à souffrir de cet état de fait, mais comme celle-ci se trouve dans le 18e arrondissement, elle doit avoir de bons avocats. Sans commentaire.

J?attire aussi l?attention de Christophe GIRARD sur le fait qu?il n?est pas fait mention du caractère exceptionnel de l?augmentation dans le projet de délibération ou dans la convention. L?augmentation pour compenser la déficience de la Ville et la rédaction imprécise du projet de délibération m?ont fait rapprocher les deux projets de délibération.

Je pense MM. SAUTTER et GIRARD comprendront très bien ce que je veux dire.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La parole à M. Christophe GIRARD.

Je présenterai l?amendement n° 34 bis.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Je termine par la fin d?abord qui est une perle. Merci, Madame MACÉ de LÉPINAY, mais, vous savez, j?ai pour habitude de vous demander conseil sur les dossiers délicats car je crois judicieux de s?inspirer de l?expérience de celui ou de celle qui m?a précédé dans cette fonction. Il y a entre nous une sorte d?osmose fusionnelle, je dois dire.

Si la Halle Saint-Pierre avait de si bons avocats, excusez-moi, vous n?auriez pas posé cette question. Par conséquent, j?ai le sentiment que le président de séance, par exemple, n?a pas été un si bon avocat pour un lieu qu?il considère en effet, comme tous les élus du 18e arrondissement, très important pour la vie culturelle.

Mais je me rapprocherai de M. SAUTTER pour lui demander son avis.

Quant à ?La Manufacture?, théâtre de la Bastille, je suis tout à fait de l?avis de Mme MACÉ de LÉPINAY. Ce qui allait sans dire doit en effet s?écrire et il m?avait semblé, l?année dernière, avoir été clair.

J?adresserai un courrier à Jean-Marie HORDÉ en bonne et due forme pour lui dire que cette année encore, il y a, pour la seconde fois - je dis bien seconde, ce qui ne veut pas dire qu?il y aura forcément une troisième -, une aide exceptionnelle qui est tout à fait méritée.

La subvention adoptée en 2004 par le Conseil de Paris pour ?La Manufacture? qui gère le théâtre de la Bastille était composée d?une aide de 500.000 euros et de 20.000 euros à titre exceptionnel. Je ne l?avais pas écrit assez clairement. Ce sera fait cette année. Cette ventilation n?a pas été précisée dans la convention passée avec la SARL qui a prévu dans son budget 2005 un maintien de la subvention antérieure à hauteur de 520.000 euros.

On en a pris acte et je vous demande de bien vouloir voter cet amendement que j?ai défendu en 9e Commission et que je représente à vos suffrages aujourd?hui.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il est vrai que cela va donner des idées !

Je mets aux voix, à main levée, l?amendement de M. Christophe GIRARD.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

L?amendement est adopté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 38 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2005, DAC 38).

2005, DAC 46 - Attribution d?une subvention de fonction

nement à l?association ?Aux nouvelles écritures théâ

trales, ANETH? (14e). - Montant : 20.000 euros.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 46 sur lequel le groupe ?Les Verts? a déposé l?amendement n° 35. Il s?agit de l?attribution d?une subvention de fonctionnement à l?association ?Aux nouvelles écritures théâtrales, ANETH?.

Madame GIBOUDEAUX, vous avez la parole.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX. - Merci, Monsieur le Maire.

Il est proposé d?attribuer par le présent projet une subvention de fonctionnement de 20.000 euros à l?association ?Aux nouvelles écritures théâtrales, ANETH?.

Par ses activités, cette association a une vocation nationale et internationale, mais c?est à Paris qu?elle organise la plupart de ses manifestations.

Depuis sa création en 1984, l?ANETH a su développer et pérenniser des services spécifiques au public parisien dans le cadre de sa mission de découverte et de diffusion des écritures dramatiques contemporaines : service d?information et d?orientation pour les auteurs de théâtre, centre de ressources, centre de documentation et de conseil ouvert aux compagnies et aux écoles de théâtre, aux enseignants et aux étudiants, formation et découverte du répertoire contemporain pour les chercheurs, documentalistes, bibliothécaires, enseignants, élèves, étudiants et tous les publics amateurs des écritures contemporaines, ainsi que de très nombreuses manifestations, rencontres, lectures publiques et itinérantes, stages, journées d?étude, résidences d?auteurs, etc.

Pour remplir au mieux sa mission, l?ANETH a construit un solide réseau de partenaires parisiens : Théâtre de la Cité internationale, Théâtre Dunois, Théâtre de la Colline, Théâtre artistique ATEVA, Théâtre de la Marionnette à Paris, Comédie Française, Théâtre du Vieux-Colombier, Théâtre du Rond-Point, Théâtre de l?Est parisien, Maison des Ecrivains, Centre national du Théâtre, Paris Bibliothèque, Institut d?Etudes théâtrales et bibliothèque universitaire de Paris I, conservatoires et bibliothèques d?arrondissement, éditeurs, libraires, etc. D?autres partenariats sont en cours, notamment avait l?Ecole supérieure d?Art dramatique de la Ville de Paris.

Afin de relayer tous ces services et fédérer les initiatives des antennes et des différents partenaires, l?ANETH a créer un site Internet performant.

Considérant que l?Association aux nouvelles écritures théâtrales ANETH a sollicité une subvention de 25.000 euros, considérant que cette demande est justifiée par le rapport d?activité 2004 et les projets de l?association pour 2005, considérant qu?une subvention d?un montant inférieur fragiliserait le fonctionnement de l?association et porterait atteinte à ses activités sur Paris, je vous propose, chers collègues, que l?article 2 du présent projet de délibération soit remplacé par l?article suivant : ?la dépense correspondante, soit 25.000 euros, sera imputée sur le budget de fonctionnement de la Ville de Paris, exercice 2005, nature 65-74, rubrique 33, ligne P003, provision pour subvention de fonctionnement au titre de la culture?.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GIRARD, vous avez la parole.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - M. PAGÈS et les élus du groupe ?Les Verts? déposent donc une demande d?amende-ment.

L?association est subventionnée par la Ville pour son centre de ressources parisien depuis 1989. Jusqu?en 2001, le montant des subventions variait entre 10 et 15.000 euros. Les subventions ont augmenté à titre exceptionnel entre 2002 et 2003, notamment pour permettre à l?association de mettre en place son site Internet.

La situation financière de l?association est tout à fait correcte. Compte tenu de ses activités sur le plan national, l?association a été soutenue par l?Etat et le Centre national du Livre à hauteur de plus de 55 % de son budget, soit presque 450.000 euros en 2003.

A noter également que, malgré des relances, l?association malheureusement n?a pas fourni de budget global pour 2005, mais uniquement celui de ses activités parisiennes, dont le détail des postes n?a pas été fourni comme il avait été demandé.

Dans ces conditions et compte tenu du rayonnement national de l?association, le maintien du montant de la subvention proposé en 2005 qui est identique à 2004 permettra, me semble-t-il, d?équilibrer le soutien de la Ville sur le moyen voire long terne.

En conséquence, je suis au regret de vous proposer de ne pas adopter cet amendement.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, l?amendement n° 35 assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

L?amendement est repoussé.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 46.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DAC 46).