Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DU 62 - Attribution de la dénomination “place Mehdi Ben Barka” à une place du 6e arrondissement de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2005


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons au projet de délibération DU 62 qui vise à attribuer la dénomination place Mehdi Ben Barka à une place du 6e arrondissement de Paris.

M. DAGUENET souhaitait intervenir, mais c?est Mme GÉGOUT qui lève la main. M. CAFFET répondra.

Mme Catherine GÉGOUT. - Paris rend hommage à Mehdi Ben Barka, homme politique marocain, en donnant son nom à un espace du 6e arrondissement, pas très loin du drugstore Saint-Germain où il a été enlevé par des policiers français le 25 octobre 1965, avant d?être assassiné dans des conditions atroces par les services marocains.

En agissant ainsi, nous répondons au souhait de la famille de Mehdi Ben Barka qui voulait que sa mémoire soit honorée de façon durable. Nous matérialisons aujourd?hui ce v?u.

Mehdi Ben Barka est né en 1920 à Rabat. Très jeune, il devient le porte-parole du petit peuple de la médina. Il signe le manifeste de l?Istigläl dans lequel il lutte pour l?indépendance du Maroc. En 1955, il participe aux négociations qui permettent le retour de Mohamed V de son exil, la fin du Protectorat et la proclamation de l?indépendance du Maroc.

Porteur des aspirations populaires, il refuse d?exercer toute fonction gouvernementale. Mehdi Ben Barka fonde en 1959 l?Union nationale des Forces populaires, parti de gauche opposé au régime. Il est le chef de l?opposition au roi de Maroc Hassan II et il est condamné à mort pour avoir pris position en faveur de l?Algérie contre le Maroc.

Il connaît l?exil à plusieurs reprises : en janvier 1960, une autre fois en 1963, jusqu?à sa mort tragique.

C?est pendant cet exil qu?il s?engage auprès du Mouvement des non-alignés dont le prestige est grand car il prône l?indépendance vis-à-vis de deux blocs, un développement basé sur l?autogestion, l?autosuffisance et de grandes convictions anticolonialistes.

Aujourd?hui, au moment où nous lui rendons hommage, il reste encore à agir pour que, enfin, soient apportées des réponses aux questions restées sans réponse sur son assassinat.

Or la levée récente du ?secret défense? sur tous les documents encore classés avec cette mention concernant l?affaire Ben Barka fait qu?ils sont maintenant à disposition du juge chargé de cette affaire.

Cette nouvelle parmi d?autres nous engage à redoubler d?efforts pour continuer à apporter notre contribution pour enfin connaître la vérité sur l?assassinat de Mehdi Ben Barka, ce qui nécessite de lever l?obstacle principal à sa manifestation, je veux parler de la raison d?Etat.

Nous souhaitons aujourd?hui apporter ce soutien à sa famille, aux démocrates marocains et à Mehdi Ben Barka lui-même.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci,Madame GÉGOUT.

Monsieur CAFFET, vous avez la parole.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, rapporteur. - Je n?ai rien à ajouter à ce que vient de dire Mme GÉGOUT.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 62.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DU 62).