Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

18 - Questions du groupe socialiste et apparentés.QOC 99-1023 Question de Mmes Olga TROSTIANSKY, Yvette DAVANT, Gisèle STIEVENARD et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, concernant l'accueil en famille des personnes âgées ou handicapées

Débat/ Conseil général/ Novembre 1999


Libellé de la question :
"Le schéma départemental de Paris pour les personnes handicapées prévoit notamment de favoriser le maintien à domicile des personnes handicapées.
L'accueil en famille de personnes âgées et/ou handicapées qui permet à celles-ci de vivre dans une atmosphère parfois plus conviviale que les institutions spécialisées, constitue un système intermédiaire entre le placement en institution et le maintien à domicile.
Mmes Olga TROSTIANSKY, Yvette DAVANT, Gisèle STIEVENARD et les membres du groupe socialiste et apparentés souhaitent connaître le nombre de familles d'accueil à Paris et les mesures préconisées par la collectivité parisienne pour développer l'accueil familial des personnes dépendantes."
Réponse de M. Philippe LAFAY, vice-président.
"Le schéma directeur départemental pour les personnes handicapées a mis en lumière le souhait de ces dernières de vivre à leur domicile. Ce souhait est d'ailleurs partagé par les personnes âgées en perte d'autonomie. La collectivité parisienne a donc choisi ses priorités d'action en fonction de ce souhait.
Cependant, lorsque le maintien à domicile n'est plus possible, il convient d'envisager, soit l'entrée dans une structure d'hébergement collectif, soit un accueil selon les dispositions prévues par la loi du 10 juillet 1989.
Le Département de Paris a choisi de ne pas développer l'accueil familial des personnes âgées et handicapées pour deux raisons :
- les conditions d'habitat à Paris rendent très difficile l'accueil d'une personne âgée ou handicapée dans une situation de confort satisfaisante par rapport aux normes imposées aux établissements et à un coût qui reste acceptable ;
- l'accueil familial est une solution d'hébergement intéressante par son aspect parfois plus convivial que les hébergements collectifs, mais sa mise en ?uvre peut soulever des difficultés en ce qui concerne le contrôle de la qualité de vie proposée aux personnes âgées ou handicapées.
Pour ces raisons, le Département a privilégié ces dernières années le développement de structures d'accueil collectif, en mettant l'accent sur la notion d'unité de vie de petite taille permettant de concilier convivialité et qualité du projet de vie proposé aux résidants."