Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

3 - Hommage aux victimes d'une récente rupture de conduite de chauffage urbain

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2000


M. LE MAIRE DE PARIS. - Chers collègues, Monsieur le Préfet de police, comme vous le savez l'explosion d'une conduite de chauffage urbain survenue le vendredi 7 juillet au matin a eu de très graves conséquences. Un jeune sapeur-pompier, Antony BAUDRY, est décédé à la suite de ses blessures. 8 de ses compagnons d'armes ont été brûlés, dont l'un très grièvement. 4 gardiens de la paix et 10 agents de la Direction de la Voirie et de la Compagnie parisienne de chauffage urbain ont été également grièvement blessés.
Cet accident tragique rappelle à quel point les sapeurs-pompiers exercent un métier dangereux où chaque incident, chaque intervention comporte une part de risque que l'on ne peut mesurer, hélas, à l'avance. Les Parisiens en sont conscients et éprouvent un très fort sentiment de gratitude vis-à-vis de ceux qui ont choisi d'exercer cette noble profession.
En leur nom et au nom du Conseil de Paris, je souhaite exprimer toute mon émotion et mon soutien vis-à-vis de l'ensemble des victimes de ce tragique accident, agents municipaux, gardiens de la paix et sapeurs-pompiers, de leurs familles et de leurs collègues.
Je vous propose, mes chers collègues, d'observer une minute de silence en mémoire d'Antony BAUDRY.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Merci.