Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - V - Questions du groupe communiste. QOC 98-441 Question de Mmes Gisèle MOREAU, Mireille MARCHIONI, M. Henri MALBERG et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos des terrains des hôpitaux Broussais, Boucicaut et Laënnec (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1998


Libellé de la question :
" L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris envisage de libérer sur le site de 3 hôpitaux, Broussais, Boucicaut et Laënnec, 130 à 140.000 mètres carrés de terrains dont l'aménagement doit se faire en concertation avec la Ville de Paris.
Afin de poursuivre les études sur ces aménagements, l'A.P.-H.P. a demandé à la Ville de Paris de lui faire connaître les besoins existants en matière d'équipements locaux sur ces sites et de préciser ses demandes.
Or, aucune réponse à ce jour ne semble lui être parvenue.
Aussi, Mmes Gisèle MOREAU, Mireille MARCHIONI, M. Henri MALBERG et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur préciser les intentions de la Ville concernant l'aménagement de ces terrains. "
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
" Les auteurs de la question orale évoquent la libération envisagée par l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris de terrains sur le site de trois hôpitaux : Broussais, Boucicaut et Laënnec.
Contrairement à ce qu'écrivent les auteurs de la question orale, la Ville de Paris est en liaison étroite avec l'A.P.-H.P. sur l'évolution de ces emprises, notamment en matière d'équipements publics. De nombreux échanges ont eu lieu à ce sujet, étant rappelé néanmoins que ces terrains ne sont pas des propriétés municipales, mais de l'A.P.-H.P.
S'agissant de l'hôpital Broussais, l'A.P.-H.P. doit confirmer officiellement les bâtiments et fonctions hospitalières à conserver sur le site. Il s'agit bien sûr d'un préalable à toute décision de réaménagement des emprises susceptibles d'être libérées.
Les emprises de l'hôpital Laënnec font l'objet d'une procédure d'urbanisme menée par l'Etat, dans le cadre d'un secteur particulier du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du 7e arrondissement. La Ville a insisté à plusieurs reprises auprès de l'Etat pour que la procédure soit conduite le plus rapidement possible et menée à son terme. La ville a également demandé la reconstruction de la crèche dont la capacité sera portée à 60 berceaux sur l'un des terrains de l'A.P.-H.P.
Enfin pour l'hôpital Boucicaut, un travail approfondi a été mené par l'A.P.-H.P. et la Ville au sujet notamment des emprises libérables, des programmes envisageables, des processus d'urbanisme et de concertation à mettre en oeuvre et des équipements publics.
Les contacts sont maintenus entre la Ville et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris sur ces trois derniers dossiers. "