Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

28 - 1998, DVD 125 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant n° 4 à la convention de concession signée avec la Société du parc de stationnement du boulevard Saint-Germain et la Société immobilière du garage de la place d'Anvers pour la gestion du parc de stationnement " Anvers " (9e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1998


M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 125 qui concerne l'autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant n° 4 à la convention de concession signée avec la Société du parc de stationnement du boulevard Saint-Germain et la Société immobilière du garage de la place d'Anvers pour la gestion du parc de stationnement " Anvers ".
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Ce projet, concernant la rénovation et la fréquentation du parc de stationnement " Anvers ", illustre le problème qui se pose à de nombreux parkings. Alors qu'il se trouve au pied de la Butte-Montmartre et que le stationnement est très difficile dans ce quartier, environ 150 places seraient disponibles malgré un déficit résidentiel recensé de 300 places dans le secteur. Cela prouve bien que beaucoup d'automobilistes, plutôt que de payer ou d'avoir à marcher dix minutes d'un parking à leur domicile, préfèrent stationner n'importe où, à des endroits évidemment interdits.
Voilà pourquoi il faut sanctionner impitoyablement, Monsieur le Maire, Monsieur le Préfet de police, les automobilistes qui se garent à des endroits illicites. Il faut notamment faire respecter les aires de livraison car, dans le cas contaire, cela conduit les camions à décharger en double file, en bloquant les rues.
Parallèlement à la répression, il faudrait inciter les automobilistes à utiliser les parkings existants. La meilleure mesure consisterait à aligner le prix du stationnement souterrain sur le prix de stationnement de surface. De telles mesures inciteraient les gens à se garer convenablement ou à utiliser un parking.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - La parole est à M. PLASAIT.
M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Je partage entièrement le sentiment de Mme SCHNEITER sur toute sa première partie.
En ce qui concerne les tarifs, il est évident qu'on ne peut pas aller dans cette voie sans augmenter considérablement la charge des contribuables parisiens. Il ne saurait donc en être question.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 125.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe socialiste et apparentés s'étant abstenu. (1998, DVD 125).