Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

166 - QOC 2002-748 Question de M. Christophe NAJDOVSKI et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Préfet de police relative au dispositif de lutte contre l'insécurité routière quais de Bercy et de la Rapée (12e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2002


Libellé de la question :
"Le 16 octobre dernier, M. le Préfet de police a annoncé un certain nombre de mesures afin de lutter contre l'insécurité routière, ce dont les membres du groupe "Les Verts" du Conseil de Paris se félicitent.
Parmi les mesures annoncées figurent l'installation de caméras de vidéosurveillance sur l'intégralité du périphérique, ou bien encore la création d'une brigade de répression de la délinquance routière.
Considérant que le quai de Bercy est l'un des axes parisiens les plus dangereux et meurtriers, que la vitesse autorisée y est de 70 kilomètres par heure et qu'elle est peu respectée, M. Christophe NAJDOVSKI et des membres du groupe "Les Verts" demandent à M. le Préfet de police :
- quel dispositif de lutte contre l'insécurité routière existe actuellement quai de Bercy et quai de la Rapée ;
- si, à l'instar du dispositif prévu sur le boulevard périphérique (radars permanents, vidéosurveillance...), ce dispositif peut être étendu au quai de Bercy et au quai de la Rapée ;
- si la vitesse autorisée sur le quai de Bercy peut être ramenée à 50 kilomètres par heure, au lieu des 70 kilomètres par heure à l'heure actuelle."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La délinquance routière constitue une priorité gouvernementale. Dans ce cadre, le Préfet de police a décidé d'engager une mobilisation forte de la totalité des moyens dont il dispose pour y répondre.
La lutte contre les excès de vitesse sur l'ensemble de la Capitale et particulièrement sur les boulevards périphériques figure parmi les toutes premières priorités.
S'agissant plus spécifiquement du quai de Bercy, je puis indiquer que depuis le début de l'année 2002, 12.157 procès-verbaux de contravention ont été dressés pour excès de vitesse.
Bien entendu, les contrôles seront intensifiés.
Toutefois, afin de renforcer ces contrôles, la possibilité de mettre en place un dispositif de surveillance à l'instar de celui prévu sur les boulevards périphériques est à l'étude sur cet axe.
En ce qui concerne la vitesse applicable sur ce quai, celle-ci est régie par deux arrêtés préfectoraux :
- l'arrêté n° 94-10774 du 21 juin 1994 limitant la vitesse à 70 kilomètres/heure ;
- l'arrêté n° 96-10896 abaissant la vitesse à 50 kilomètres/heure sur la portion de l'axe en direction de l'autoroute a 4.
La question de l'harmonisation des vitesses sur la totalité de cet axe est également à l'étude."