Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2021
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Changer Paris relatif à l’entretien des lacs du bois de Boulogne et à la protection de leur biodiversité. Voeu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2021


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous examinons les v?ux nos 107 et 107 bis relatifs à l'entretien des lacs du bois de Boulogne et à la protection de leur biodiversité. La parole est à Mme Véronique BALDINI pour le groupe Changer Paris.

Mme Véronique BALDINI. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, c'est un v?u que nous présentons avec Mme BADAT-KARAM.

On ne peut que se réjouir de l'importante biodiversité vivant aux abords et dans les lacs du bois de Boulogne comme des poissons, des cygnes, des canards ou des poules d'eau. Cependant, la mort de nombreux animaux sur le lac supérieur du bois de Boulogne, notamment des cygneaux lors de l'été 2020 et les conclusions de vétérinaires disant que ces morts étaient dues au botulisme nous alertent.

Ainsi, le rapport "Les bois de Boulogne et de Vincennes" de l'APUR paru en 2020 explique que la trame d'eau du bois de Boulogne est soumise à une hausse des températures en été à cause de l'écoulement insuffisant, de l'envasement et des algues et s'accompagne de mauvaises odeurs et de botulisme qui affecte surtout les poissons et canards.

Cette situation est en partie due au retard de curage des grands plans d'eau, aucun depuis 1941 pour le lac inférieur.

En l'absence de curage des lacs - c'est toujours l'APUR qui parle -, des solutions palliatives sont mises en place l'été, en particulier un renouvellement d'eau plus rapide par une augmentation des débits. Le réseau d'eau non potable fonctionne alors à son maximum.

Avec les épisodes caniculaires récurrents et leur impact désastreux sur la qualité de l'eau et donc sur les animaux qui y vivent, on constate la prolifération d'algues à la surface des lacs supérieur et inférieur avec une odeur nauséabonde.

C'est pourquoi moi-même et Mme BADAT-KARAM ainsi que tous les élus du groupe Changer Paris, nous émettons le v?u que :

- soient mises en place des opérations régulières d'entretien des lacs ;

- que soient publiés dans l'"open data" de la Ville les résultats d'analyses régulières de l'eau de ces lacs ;

- que la vigilance des équipes de la Ville soit accrue durant l'été, notamment en cas de canicule avec si besoin le déploiement d'aérateurs pour oxygéner l'eau et empêcher la prolifération des algues ; - le suivi des populations d'animaux par espèce, en particulier durant l'été. Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci à vous. Pour vous répondre, M. NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Dans votre v?u, Madame la Conseillère, vous appelez à un meilleur entretien des lacs du bois de Boulogne ainsi qu?à des actions renforcées de protection de la biodiversité. Comme vous nous le rappelez très justement, les deux bois parisiens accueillent une importante biodiversité, puisque quasiment toutes les espèces naturelles vivantes sur le territoire parisien y sont présentes.

En matière d'animaux sauvages, la politique de la Ville de Paris, je le rappelle, est d'éviter aussi tout interventionnisme vis-à-vis de cette faune sauvage, c'est pourquoi notamment il est formellement interdit de nourrir les animaux dans les bois. Cela les met en danger et risque de contaminer les cours d'eau qui sont des terrains favorables aux maladies.

En matière de déchets, j'attire votre attention sur le risque de confusion entre les déchets alimentaires qui nuisent à l'environnement du bois, et les déchets végétaux parfois visibles sur les berges des lacs. L'accumulation de ces végétaux est un processus de décomposition naturelle qui, certes, est parfois odorant, mais n'est pas toxique.

Je tiens à préciser les multiples actions mises en place pour l'entretien des plans d'eau et la protection de la faune et de la flore dans les bois.

Tout d'abord, les agents nettoient régulièrement ce que l'on appelle les déblayeurs des lacs tous les jours et cela manuellement, puisque c'est un travail qui ne peut pas être mécanisé.

En période estivale, les équipes mesurent par ailleurs la température de l'eau chaque jour pour anticiper et prévenir la prolifération des bactéries. Il y a également ce que l'on appelle des faucardages, c'est-à-dire la coupe des plantes aquatiques, réalisés chaque année. En ce qui concerne le curage des lacs, contrairement aux idées reçues, un curage complet n'est pas recommandé, car il est nocif pour la biodiversité qui se déploie dans les lacs malgré leur envasement. Nous allons tout de même lancer cette année des opérations de curage partiel pour nettoyer le fond du lac supérieur. D'une manière générale, je tiens à rappeler que la qualité des eaux de nos lacs est bonne. Cela est confirmé par plusieurs analyses et par la présence d'animaux témoins comme la bouvière, un poisson très sensible à la pollution des eaux, qui est présent dans la rivière des Minimes au bois de Vincennes. Je vous propose que nous lancions dès cet hiver des travaux pour réaménager les berges de la cascade du lac supérieur dans le bois de Boulogne et ainsi améliorer la circulation de l'eau. Nous pourrons également lancer dès cet été une nouvelle campagne de sensibilisation pour rappeler l'interdiction de nourrir les espaces sauvages. Enfin, nous allons mobiliser?

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Vous avez dépassé très largement.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. -? pour participer à des opérations de nettoyage, notamment des déchets de pêche. C'est donc avec ces propositions que je vous propose de voter le v?u de l'Exécutif proposé en réponse à votre v?u.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Parfait, merci.

Le v?u n° 107 déposé par le groupe Changer Paris est-il retiré au profit du v?u de l'Exécutif ?

Mme Véronique BALDINI. - Nous sommes satisfaites de la réponse de M. NAJDOVSKI. Je pense que les agents d'entretien du bois de Boulogne seront satisfaits aussi d'avoir des renforts.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Donc, vous le retirez ?

Mme Véronique BALDINI. - Nous retirons notre v?u.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 107 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté à l'unanimité, je vous remercie. (2021, V. 265).