Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2021
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2021 DFPE 165 - Subventions (154.500 euros) et avenants à convention avec neuf associations pour leurs activités de médiation familiale.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2021


 

Mme Laurence PATRICE, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DFPE 165 : subventions de 154.500 euros et avenants à convention avec 9 associations pour leurs activités de médiation familiale.

La parole est à M. Geoffroy BOULARD, pour le groupe Changer Paris.

Non ? Alors, Monsieur BOHBOT, peut-être ?

M. Jack-Yves BOHBOT. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, les séparations, les divorces restent à Paris un sujet prégnant qui concerne un nombre important de familles. L?INED constatait ainsi que, l?année dernière, notre ville restait en tête, et de loin, des statistiques du divorce. Cette tendance n?est pas récente. Depuis les années 1960, le nombre de divorces et de séparations ne cesse d?augmenter dans notre pays. Depuis la fin des années 1990, le nombre de séparations et de tous les types d?unions confondus a connu un fort rebond. Ces séparations sont parfois tragiques, tant pour les enfants que pour les conjoints, qui font parfois l?objet de violence face auxquelles nous devons agir au quotidien. Le confinement lui-même aurait eu un effet sur les couples. Selon un sondage IFOP, 11 % des couples envisageraient de prendre leurs distances et 4 % auraient décidé de se séparer définitivement.

Dans ce contexte, les dispositifs d?accompagnement des familles en situation de séparation, notamment des dispositifs de médiation familiale, jouent un rôle essentiel dans la consolidation des liens familiaux avant ou après la séparation. Nous sommes très attentifs aux diverses actions qui peuvent être menées dans ce domaine, notamment celles conduites par plusieurs associations parisiennes de médiation familiale qui sont aidées dans ce projet de délibération. Elles participent ainsi à une expérimentation avec les juges aux affaires familiales auprès du Tribunal judiciaire de Paris, proposant la présence d?un médiateur familial à la première audience de divorce afin de favoriser des accords entre les futurs ex-époux.

Je voudrais, en ma qualité d?élu du 17e arrondissement, souligner l?action d?une institution dont le siège social est situé dans mon arrondissement : la Fondation OPEJ Baron Edmond de Rothschild. Cette structure a joué un rôle déterminant pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle fut à l?origine un réseau de résistance qui vint en aide aux enfants juifs cachés dans des familles d?accueil, notamment en zone libre. Depuis, l?"OPEJ" s?est transformée en fondation. Elle accomplit aujourd?hui une mission de service public par délégation des pouvoirs publics et s?adresse à tous les publics, de toutes origines. Elle gère la Maison des familles et des cultures située dans le 11e arrondissement. Il s?agit d?un lieu de mixité sociale et culturelle, où les familles sont accueillies, soutenues dans les difficultés qu?elles rencontrent, accompagnées dans leur rôle et leurs responsabilités parentales.

Le groupe Changer Paris soutiendra sans réserve ce projet de délibération.

Je vous en remercie.

Mme Laurence PATRICE, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BOHBOT.

Pour répondre, Madame Céline HERVIEU.

Mme Céline HERVIEU. - Merci beaucoup, Monsieur BOHBOT, pour cette mise en avant des activités des associations de médiation familiale. Dire simplement que la Ville de Paris se félicite du soutien à ces associations pour ce qu?elles ?uvrent au contact des familles et des enfants qui peuvent souffrir de rupture, de séparation.

C?est extrêmement important que l?on continue à les soutenir dans ce sens. Je me félicite également de cette subvention de 154.500 euros et des avenants à convention pour ces 9 associations et leurs activités de médiation familiale.

Mme Laurence PATRICE, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 165.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2021, DFPE 165).