Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2021
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif au tirage au sort dans les conservatoires municipaux.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2021


 

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l'examen des v?ux non rattachés, en débutant par le v?u référencé n° 39 relatif au tirage au sort dans les conservatoires municipaux.

La parole est à Mme CARRÈRE-GÉE, pour deux minutes.

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - En 2016, pour faire face à l'accroissement des demandes d'inscription dans les conservatoires, un système de sélection par tirage au sort des nouveaux entrants a été instauré. Un système, je crois qu'on peut tous le reconnaître, inique de gestion de la pénurie, ne récompensant nullement l'envie, l'engagement et la motivation à suivre des enseignements artistiques d'excellence.

Dès 2016 d'ailleurs, Bruno JULLIARD, l'adjoint à la Culture, pourtant à l'origine de la décision affirmait : "mon rêve est qu'en 2020 on puisse abolir le tirage au sort pour l'entrée dans les conservatoires municipaux". En 2018, l'adjoint à la Culture en fonction avait à son tour annoncé vouloir abroger ce système de sélection. L'ambition de mettre fin au tirage au sort pour les nouveaux inscrits a été annoncée comme l'un des axes de la politique culturelle de cette mandature et la dimension transitoire du tirage au sort a été rappelée lors du Conseil de Paris d'octobre 2020. Considérant que la seule pratique, la seule politique véritablement équitable et bénéfique pour tous est l'augmentation des places dans les conservatoires qui craquent de toutes parts, un an après le début de la mandature, Madame la Maire, vous qui n'êtes nullement comptable de l'instauration de ce "mode de sélection", mais qui avez désormais la responsabilité de donner aux conservatoires parisiens tous les moyens de leur rayonnement et de leur attractivité, nous vous demandons de créer des places dans les conservatoires parisiens et de mettre fin sans tarder à la procédure inique du tirage au sort, si ce n'est pour la rentrée de 2021, au moins pour celle de 2022. Je vous remercie.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Carine ROLLAND.

Mme Carine ROLLAND, adjointe. - Merci, Madame la Maire, merci, Madame CARRÈRE-GÉE.

Effectivement, nous avons déjà eu ce début de discussion en octobre dernier, force est de constater que depuis, rien ne s'est passé comme nous le pensions. Néanmoins, vous avez mentionné une réforme qui a commencé à se déployer en 2016, qui produit d'ores et déjà des effets avec une augmentation de places tout à fait notoire, puisque pour la rentrée prochaine, 2021-2022, le tirage au sort a eu lieu et nous avons retenu près de 2.600 nouveaux inscrits, soit 441 places de plus qu'en 2020, soit une augmentation de 20 %.

20 % sur une année, ce n'est pas rien encore une fois surtout dans la période que nous venons de traverser. Mentionnons que nos deux nouveaux conservatoires, ceux du 12e et du 14e continuent notre montée en charge, et nous avons eu l'occasion d'en échanger le mois dernier, pour élargir leur capacité d'accueil ; que deux nouvelles filières voient le jour en matière de parcours découverte théâtre dans le 8e et le 11e arrondissement, et que lors de la prochaine rentrée scolaire, 84 % des élèves de CP bénéficieront du plan de sensibilité musicale, celui qui a été mis en place par la réforme des conservatoires avec l'objectif de faire découvrir l'enseignement artistique au plus grand nombre. Ces évolutions nécessitent la mobilisation de moyens importants, vous l'avez souligné, pour le recrutement d'enseignants, des espaces supplémentaires pour la pratique, la construction d'équipements, et il y en aura dans cette mandature. Je réaffirme donc fermement l'engagement de la Ville pour rendre un service toujours plus égalitaire et adapté aux demandes et à l'évolution des habitants en la matière. Même si le tirage au sort a des défauts, il n'est pas inique, il est égalitaire, tout le monde est dans la même situation. On peut souhaiter fonctionner différemment et c'est tout l'objet du plan de sensibilisation musicale, néanmoins, il n'est pas vrai de dire qu'il est inique. Ce travail est progressif, nous nous y attelons et je vous invite à retirer votre v?u, sinon j'émettrai un avis défavorable.

Mme,Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Ce v?u est-il retiré ?

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Je n'ai pas compris si cela allait être terminé à cette mandature ou pas ?

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Il est maintenu, j'en déduis, Madame CARRÈRE-GÉE ?

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Oui.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u référencée n° 39 déposée par le groupe Changer Paris, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

V?u déposé par le groupe Changer Paris