Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, DU 185 - Opération d’aménagement rue de la Fédération, boulevard de Grenelle (15e). - Acquisition en l’état futur d’achèvement d’un gymnase et d’un plateau d’évolution sportif. - Cession de 2 parcelles communales. Vœu déposé par M. GOUJON, Mme de CLERMONTTONNERRE et les membres du groupe U.M.P. relatif à l’aménagement du terrain Fédération (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2004


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du projet de délibération DU 185 relatif à l?opération d?aménagement rue de la Fédération, boulevard de Grenelle (15e), sur lequel le v?u référencé n° 35 dans le fascicule, a été déposé par le groupe U.M.P.

Madame de CLERMONT-TONNERRE, vous avez la parole.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, mes chers collègues, le projet d?aménagement du terrain Fédération/Grenelle tel qu?il nous est sommairement présenté dans cette délibération appelle plusieurs remarques sur sa forme.

En premier lieu, alors qu?il est complexe et repose sur des échanges fonciers entre la Ville et l?Etat, ce projet n?a pas été examiné en 8e Commission.

 

En second lieu, ce projet est difficilement lisible. Ce constat est d?ailleurs unanimement partagé par les élus du 15e, certains élus de votre majorité allant même jusqu?à souligner lors du Conseil d?arrondissement que cette délibération ?peu claire, n?était pas un modèle du genre dans sa rédaction ni dans sa présentation?. D?autres, toujours dans votre majorité, ont regretté ?le manque de lisibilité des plans et demandé plus de considération pour les élus d?arrondissement?.

Enfin, cette délibération est étonnamment incomplète dans la mesure où vous nous demandez d?approuver un échange foncier sans nous décrire l?intégralité du projet prévu sur cette emprise. Nous regrettons ce mode opératoire qui ne nous met pas en situation de remplir notre mission d?élus de proximité et de répondre aux interrogations du conseil de quartier Dupleix Motte Picquet et aux inquiétudes des riverains de ce secteur.

L?opération ?Fédération? ne se limitant pas à un échange foncier et à la réalisation des équipements sportifs dont nous nous réjouissons d?ailleurs, nous aurions aimé être informés sur le projet dans son ensemble et sur son intégration dans le quartier.

Nous vous demandons donc, Monsieur le Maire, pourquoi vous n?avez pas jugé opportun de nous communiquer le plan décrivant l?implantation des immeubles et la hauteur des constructions prévues.

Nous vous demandons si les 6.000 mètres carrés de nouvelles surfaces commerciales qui semblent prévues dans ce projet extrêmement proche du futur centre commercial de Beaugrenelle respectent bien les orientations du Schéma de développement commercial de Paris et ne risquent pas d?écraser les commerces de proximité du secteur.

Enfin, nous sommes préoccupés par l?impact de ce projet sur la circulation du boulevard de Grenelle qui, depuis la mise en service de la piste cyclable, fait l?objet d?embouteillages permanents.

Au-delà de ces observations liminaires portant sur la nouvelle destinée de l?emprise Fédération, nous sommes, Monsieur le Maire, satisfaits que l?Etat et la Ville aient trouvé un terrain d?entente pour sceller le sort de cette parcelle du 15e dont la destinée était ballottée depuis vingt ans au gré des projets ou des opportunités.

Il apparaît cependant que le protocole d?accord proposé étant assorti de quatre conditions suspensives, la signature de l?acte et donc le début des travaux n?interviendront pas avant 2006. Cette perspective étant encore bien lointaine et ce terrain n?étant plus accessible depuis plus d?un an, alors que les jeunes du quartier Dupleix-Grenelle cherchent désespérément des espaces de jeux et d?activités sportives, il nous semble inenvisageable que cet espace libre continue à rester en déshérence jusqu?en 2006.

Ce constat est d?ailleurs partagé par l?ensemble du Conseil du 15e arrondissement qui a émis le 2 novembre un avis favorable sur ce projet de délibération ?sous réserve que le Maire de Paris prenne les contacts nécessaires auprès de la S.N.I. pour que le terrain de la Fédération soit mis à la disposition des jeunes du quartier jusqu?au début des travaux et que des travaux de sécurisation soient entrepris par le propriétaire du terrain?.

C?est le sens du v?u que nous vous présentons aujourd?hui en vous demandant, Monsieur le Maire, de prendre les initiatives nécessaires afin que cet espace puisse être mis à disposition des jeunes et des équipes sportives du quartier jusqu?à la réalisation des infrastructures prévues dans le programme.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CHERKI, vous avez la parole.

M. Pascal CHERKI, adjoint, au nom de la 7e Commission.

- Concernant la première partie de votre intervention, Madame la Conseillère, je suis désolé, mais je m?occupe de la partie sportive du projet. Je vous propose que nous ayons à l?occasion de la prochaine 8e Commission un échange sur le dossier global ?Fédération?.

Je comprends vos questions, ce sont des questions beaucoup plus larges ayant trait à l?ensemble de l?opération. Je ne suis pas très compétent pour vous répondre sur ce point, aussi, je vous propose d?avoir un échange lors de la prochaine Commission.

Concernant votre v?u, je n?ai pas d?objection à ce que, si possible, soient créées les conditions d?une mise à disposition temporaire du terrain pour les jeunes du quartier jusqu?à ce que les travaux commencent.

J?émets donc un avis favorable à votre v?u en vue de demander au Maire de Paris d?interpeller la S.N.I. en ce sens. Le v?u ne me pose pas de souci sur le principe, sachant que nous avons une obligation de moyens mais pas de résultat dans ce dossier.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P., assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2004, V. 246).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 185.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2004, DU 185).

V?u n° 36 déposé par Mme Véronique BALDINI et les mem

bres du groupe U.M.P. relatif aux terrains d?éducation

 

physique de la Ville de Paris.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u n° 36, déposé par le groupe U.M.P., relatif aux terrains d?éducation physique de la Ville de Paris.

M. BENESSIANO a la parole.

 

M. Hervé BENESSIANO. - Merci, Monsieur CARESCHE.

Ce v?u concerne l?utilisation des terrains d?éducation physique de la Ville de Paris.

Comme nous avons déjà eu l?occasion de le dire pour l?ensemble des terrains de sport concernant les arrondissements périphériques de la capitale, nous constatons que les nombreux terrains d?éducation physique de la Ville de Paris sont ouverts aux clubs sportifs à des horaires extrêmement précis, mais ils sont sous-utilisés et restent donc fermés la plupart du temps.

C?est la raison pour laquelle le groupe U.M.P. demande au Conseil de Paris que ces terrains d?éducation physique soient accessibles à certaines plages horaires aux riverains, même non licenciés, quand bien même ils pourraient ainsi disposer de réservation ou d?une mise en place simple qui permettrait d?organiser librement la pratique du sport pour des jeunes qui, sortis de là, malheureusement, traînent dans les rues quand ils ne peuvent accéder à ces équipements sportifs. C?est un v?u très cher en tout cas à l?U.M.P. que nous vous proposons ce matin, d?ouvrir enfin tous ces équipements sous-utilisés à l?ensemble des jeunes de la Capitale.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CHERKI, vous avez la parole.

M. Pascal CHERKI, adjoint. - Je vais demander à M. BENESSIANO de retirer son v?u. Sinon, j?appellerai à voter contre.

Si vous me dites que, dans tel arrondissement, il y a tel TEP où il y a un souci, dans telle plage horaire, pas de problème. J?en discute, on regarde avec l?administration. Ainsi, j?ai été saisi une fois dans le 12e du problème du TEP de la rue de Cotte, et nous avons travaillé avec la municipalité du 12e arrondissement. Voter votre v?u ne résoudrait pas le problème qui porte sur le règlement d?utilisation des équipements sportifs.

Je prends plutôt acte de l?interpellation qui m?est faite. Je vous demande de retirer le v?u mais, en revanche, je demande, et je sais que c?est fait aussi de temps en temps, que l?on me dise les endroits où il y a problème, ce qui permet alors d?agir concrètement.

M. Hervé BENESSIANO. - Dont acte. On vous prend au mot, Monsieur CHERKI. Nous ferons donc des propositions. Comptez sur nous pour qu?elles soient aussi précises que vous le souhaitez.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci. Le v?u n° 36 est retiré.