Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, DVD 246 - Programme 2004 d’opérations ponctuelles en faveur des autobus dans les 8e, 10e, 12e, 13e, 17e, 18e et 19e arrondissements.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2004


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons à l?examen du projet de délibération DVD 246 concernant le programme 2004 d?opérations ponctuelles en faveur des autobus dans les 8e, 10e, 12e, 13e, 17e, 18e et 19e arrondissements.

Monsieur LEBEL, vous avez la parole.

M. François LEBEL, maire du 8e arrondissement. - Je vous remercie.

Le Conseil du 8e arrondissement, Monsieur BAUPIN, a repoussé à l?unanimité ce projet de délibération. Non pas qu?il ait eu l?intention de s?opposer aux opérations menées en faveur des autobus, mais parce que les deux mesures ponctuelles proposées ici en ce qui concerne la ligne 66, sont typiques des mauvaises et très ancienne pratiques de complicité entre deux administrations. Je veux parler de la R.A.T.P. et de la Direction de la Voirie de la Ville de Paris. En effet, les deux mesures ponctuelles proposées ici pour la ligne 66 n?ont été soumises à aucune concertation ni avec le conseil d?arrondissement ni avec le conseil de quartier ni avec le maire d?arrondissement et probablement pas non plus, Monsieur BAUPIN, avec l?Exécutif parisien. Or, elles sont en contradiction non seulement avec le plus élémentaire bon sens mais avec les demandes répétées des uns et des autres, élus et riverains, et ceci depuis des années.

Premièrement, la ligne 66 dispose de 2 arrêts rue Clapeyron devant les numéros 3 et 25 de cette petite rue, soit à moins de 150 mètres l?un de l?autre. Reconnaissez que c?est un vrai record de proximité.

Nous demandons depuis toujours que celui situé devant le numéro 25 soit reculé en amont sur la largeur du terre-plein du boulevard des Batignolles; cette disposition permettant, en plus, de libérer l?emplacement du nouvel arrêt de stationnement des bus, des voitures qui y stationnent et l?encombrent très régulièrement actuellement.

Deuxième point. L?autre aménagement proposé concerne la place de Dublin et ne tient pas compte des votes du conseil de quartier et de l?étude globale qui a été demandée par ce conseil de quartier sur l?ensemble de la place à l?A.P.U.R.

Or, l?A.P.U.R. vient de m?informer qu?elle avait terminé cette étude - je n?en ai pas encore les résultats. La R.A.T.P. comme la D.V.D. n?en ont pas tenu compte bien évidemment puisqu?ils ignoraient même l?existence de cette étude d?aménagement complet de la place de Dublin. Et, bien évidemment, ce que propose la R.A.T.P. est en contradiction avec ce qui avait été demandé par les riverains et les conseils de quartier.

Je vous demande, Monsieur BAUPIN, du moins momentanément, qu?en ce qui concerne ces deux points concernant le passage de la ligne 66 dans le 8e arrondissement, on retire du projet de délibération ces deux points et que, très rapidement et sur le terrain, des mesures nouvelles, de bons sens et consensuelles soient arrêtées en concertation avec les élus, la voirie, la R.A.T.P., comme cela aurait dû être fait depuis longtemps et qui n?a malheureusement pas été fait.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission.

-Monsieur LEBEL, je voudrais vous dire que je me félicite tous les jours de ce que vous appelez la complicité entre la Ville de Paris et la R.A.T.P., parce que, si nous réussissons à mener la politique que nous mettons en ?uvre depuis 3 ans pour le renforcement des transports publics, c?est parce qu?entre la R.A.T.P. et la Ville de Paris il y a réellement un travail en commun. Et même je souhaiterais qu?il s?améliore encore sur un certain nombre de dispositifs de façon à ce que nous soyons encore plus performants.

 

Ceci étant, j?ai bien entendu vos remarques un peu techniques en ce qui concerne la ligne 66. J?ai des éléments qui m?ont été fournis par les services de la Ville de Paris, mais j?épargnerai à nos collègues la lecture de ces éléments techniques qui montrent que les choses ne sont peut-être pas aussi simples que vous l?indiquez en ce qui concerne, notamment, le déplacement de l?arrêt du n° 25 de la rue Clapeyron et les conséquences que cela aurait sur deux places de stationnement qui certes seraient peut-être retrouvées à un endroit mais seraient perdues à un autre?

J?ai bien noté cette étude de l?A.P.U.R. dont je n?avais pas connaissance. Bien que trésorier de l?A.P.U.R., je n?ai jamais été informé que l?A.P.U.R. était chargée d?une étude en ce qui concerne la place de Dublin. Je vais m?informer sur la façon dont elle a été saisie de cette étude, comment elle a été réalisée et sur quelle base.

Ceci étant, je voudrais quand même vous alerter sur le fait qu?il ne suffit pas que l?A.P.U.R. ou tout autre organisme fasse des études pour que, pour autant, nous ayons les budgets d?investissements localisés pour réaménager toutes les places de Paris.

Il est clair que déplacer un arrêt de bus pour en permettre un meilleur fonctionnement nécessite un budget autrement plus réduit que le réaménagement complet d?une place. Ceci étant, n?ayant pas le projet, je ne veux pas non plus répondre par avance et dire que cela coûtera des fortunes. Nous allons donc regarder cette affaire.

Un intervenant (hors micro). - Cela peut coûter moins cher.

M. Denis BAUPIN, adjoint, rapporteur. - Le budget prévu dans ce projet de délibération est quand même extrêmement faible.

Je vous suggère d?adopter ce projet de délibération et qu?immédiatement nous nous saisissions de cette étude de l?A.P.U.R. avec les services de la Ville et de la R.A.T.P. Nous regarderons comment ce projet peut éventuellement être adapté, sachant que la priorité de ce programme sera bien de faire en sorte que la ligne 66 puisse fonctionner de la meilleure façon qui soit.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Denis BAUPIN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 246.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2004, DVD 246).