Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, CAS 2 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention solidarité énergie dans le cadre de la campagne pauvreté - précarité pour l’année 2004.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2004


 

Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération CAS 2 relatif à une autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention solidarité énergie dans le cadre de la campagne pauvreté-précarité pour l?année 2004.

Madame JEMNI, vous avez la parole.

Mme Halima JEMNI. - Merci, Madame la Maire, j?interviens au nom de Corine BARLIS qui a dû s?absenter.

Mes chers collègues, je profite de l?inscription de ce projet de délibération à notre séance pour dire combien je suis satisfaite de voir que, cette année encore, E.D.F. maintient son effort financier afin de permettre aux Parisiens et Parisiennes les plus vulnérables financièrement d?éviter des coupures d?électricité, notamment pour les foyers chauffés électriquement. Si la contribution d?E.D.F. est importante, soit 1.140.000 euros, celle de Paris l?est autant, soit 914.600 euros comme l?année précédente. L?Etat, pour sa part, réitère l?effort de l?année dernière, soit

265.000 euros.

Je me réjouis en effet que dans ce domaine l?Etat maintienne son engagement. La nouveauté cette année est l?abaissement de la facture estimée théorique annuelle qui permettra à un plus grand nombres de foyers fragilisés de bénéficier de ces aides et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Permettez-moi pourtant de vous faire part de mon inquiétude consécutive à l?ouverture du capital E.D.F. et aux impératifs budgétaires que cela va générer. E.D.F. pourra-t-elle à l?avenir poursuivre sa mission de service public ? J?ose l?espérer et je vous en remercie.

Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Merci, Madame JEMNI.

Madame STAMBOULI, vous avez la parole.

Mme Mylène STAMBOULI, adjointe, au nom de la 6e Commission. - Merci. Vu l?heure tardive, je résumerai ma réponse à quelques chiffres. 41.591 personnes ont été concernées par les dépenses pour le maintien de l?énergie à Paris. Vous avez vu qu?une somme de plus de 2 millions d?euros y est consacrée sur le Fonds de solidarité. 24.000 familles sont concernées par les avantages E.D.F. aux familles. De plus,

5.700 versements sont effectués au titre des allocations exceptionnelles, 3.606 au titre de l?A.S.E. C?est vous dire l?effort qui est consacré à travers non seulement cette convention mais aussi d?autres dispositifs par la Ville ou le Département de Paris pour l?aide au paiement des factures.

Cela s?inscrit dans une politique globale qui vise également à permettre aux familles de mieux maîtriser leurs dépenses d?électricité. Sur ce point, nous essayons de faire de la prévention, notamment dans les quartiers défavorisés.

Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération CAS 2.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2004, CAS 2).

Je remercie mes collègues pour la vigilance dont ils font preuve.