Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, DU 162 - Secteur “Clichy-Batignolles” (17e). Acquisition de l’emprise foncière située 183, avenue de Clichy (17e). Vœu déposé par Mme Brigitte KUSTER, M. Hervé BENESSIANO et les membres du groupe U.M.P. relatif à l’aménagement des terrains “Batignolles, Clichy, Cardinet”.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2004


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DU 162 concernant le secteur ?Clichy Batignolles?.

Il y a un amendement de M. CAFFET sur l?amendement n° 54, qui est une réponse au v?u n° 54 ou pas ?

Monsieur CAFFET, vous avez la parole.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint. - Non, Monsieur le Maire.

L?amendement n° 54 est un amendement de l?Exécutif de précision de la délibération.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. D?accord.

Je mettrai aux voix tout à l?heure.

La parole est à Mme KUSTER qui défend le v?u n° 55.

Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u est une reprise d?un v?u adopté en Conseil d?arrondissement du 17e qui avait d?ailleurs été déposé à l?initiative de Jérôme DUBUS, notre adjoint en charge des grands projets et que j?ai le plaisir de relayer également au nom de Hervé BENESSIANO. Il concerne l?aménagement des terrains ?Batignolles - Clichy - Cardinet? qui entre dans une phase active puisque l?Etat, le Conseil régional et la Ville de Paris ont récemment apporté leurs garanties financières au dossier de candidature de la capitale à l?organisation des Jeux olympiques 2012.

La première tranche de cette opération démarrera d?ailleurs au début de l?année prochaine par la démolition des premiers bâtiments situés sur la parcelle du 147, rue Cardinet, comme nous l?avons voté récemment en Conseil de Paris.

Ce réaménagement de très grande ampleur devrait nous amener à l?urbanisation de 42 hectares fin 2011 si, comme nous l?espérons tous, Paris est retenue pour l?organisation des J.O.

Mais pour réussir une telle opération, il faut bien évidemment allier à la fois des moyens financiers importants et des compétences humaines, mais il faut faire en sorte également que la population du 17e s?approprie complètement ce projet, d?une part, parce que le soutien de l?opinion publique, nous le savons, est l?un des critères de choix retenus par le C.I.O. et que, d?autre part, les habitants du 17e sont les mieux placés pour influer sur l?avenir de notre arrondissement.

Considérant bien sûr qu?il y a une vie après les Jeux olympiques, il y aura donc une ville après le village. C?est pourquoi, avec Hervé BENESSIANO et les élus du groupe U.M.P., nous émettons le v?u suivant : que ce projet prenne en compte les aménagements indispensables, à savoir :

1) L?amélioration des transports, nous l?avons vu, c?est le point faible du dossier, ce problème est aujourd?hui largement sous-évalué, contrairement aux deux autres noyaux, le noyau nord (Stade de France et porte de la Chapelle) et ouest (bois de Boulogne), qui bénéficieront d?aménagements très favorables aux moyens de transports en commun.

2) La requalification de l?avenue de Clichy.

Il est aujourd?hui indispensable de définir un vrai schéma d?orientation inscrit au futur P.L.U. Ce schéma devra prendre en compte l?ensemble des problématiques urbaines. En effet, la population et les élus du 17e ne sauraient se contenter de la seule rénovation de l?impasse Chalabre. Un groupe de travail formé d?associations, d?habitants et des conseils consultatifs de quartier concernés travaille sur la requalification de l?avenue de Clichy.

 

Nous comptons donc sur vous, Monsieur CAFFET, pour prendre en compte ces propositions. Par ailleurs, le maintien d?un équilibre raisonnable entre les différentes affectations des terrains est bien évidemment nécessaire. Paris a aujourd?hui besoin de créer des emplois, et donc d?attirer des entreprises, mais notre capitale, nous le savons est également confrontée à une crise du logement sans précédent, vous venez encore de l?évoquer à l?instant. Le programme immobilier de la future

Z.A.C. devra donc concilier ces deux exigences. Par ailleurs, la prise en compte d?équipements publics est indispensable.

La première phase de l?opération prévoit un groupe scolaire, comme nous l?avons souhaité, les études en cours devraient permettre également la réalisation d?un parc de stationnement, en sous-sol, d?environ 400 places, réservé aux riverains. Ce parking est indispensable et nous devrons le réaffirmer fortement à un moment où sa réalisation n?est pas encore définitivement arrêtée.

La deuxième phase devrait prévoir des équipements publics qui permettront non seulement de faire face à l?arrivée de populations, mais également de combler le déficit existant, notamment en matière de Petite enfance.

Il faudra également faire le point sur les aménagements annexes, la reconfiguration du Nord de notre arrondissement doit être l?occasion de permettre la mise en mouvement de deux aménagements particulièrement attendus par nos concitoyens, tout d?abord l?achèvement de la couverture du boulevard Pereire qui figure sur les plans d?étude de l?opération ?Batignolles Clichy - Cardinet?, mais pour lequel aucun financement n?est prévu aujourd?hui, et par ailleurs la couverture de la rue de Rome dont les crédits d?étude prévus dans le contrat de plan Etat/Région 2000/2006 pour un montant de 7,5 millions d?euros n?ont toujours pas été lancés. Il est vain de croire que l?on peut ?recoudre? les territoires Nord et Sud de notre arrondissement en s?arrêtant au niveau de la rue Cardinet. Une vraie césure continue : c?est celle que représente la rue de Rome qu?il faut également prendre en compte. Monsieur le Maire, les attentes des habitants du 17e revêtent un caractère prioritaire dans le projet d?aménagement ?Batignolles - Clichy - Cardinet?, ce v?u s?en fait l?écho.

Je vous remercie de l?accueil que vous lui réserverez.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur CAFFET, vous avez la parole.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint, au nom de la 8e Commission. - Pour répondre tout de suite à Mme KUSTER, l?accueil que je réserve à ce v?u est défavorable ; je ne comprends pas son objet puisqu?il enfonce des portes ouvertes sur des sujets qui ont déjà été discutés en concertation depuis des mois. En effet, le parking a été présenté lors de la dernière réunion de concertation. On nous demande de la mixité, chacun sait qu?il y aura dans l?aménagement des Batignolles des logements, de l?emploi, des équipements publics. Ce n?est pas l?habitude de la Ville et de la Municipalité de faire des emplois, des logements, sans réaliser des équipements publics. Et par ailleurs, il y a une

Z.A.C. qui va être créée. Il y aura encore quelques réunions de concertation, un dossier de création, un dossier de réalisation. Nous enfonçons donc ici des portes ouvertes.

Deuxièmement, s?agissant de la requalification de l?avenue de Clichy, les études sont lancées. Je vous ferais remarquer, Madame KUSTER, que ces requalifications ne relèvent pas du

P.L.U. et je vous mets au défi de trouver dans le P.L.U. un schéma d?orientation concernant par exemple le réaménagement du boulevard Magenta, des avenues de Clichy et Rochechouart, etc., Il n?y en a pas. Ces opérations qui sont des opérations de voirie en quelque sorte, même si elles dépassent le cadre strict de la voirie, ne relèvent pas du P.L.U. Cette partie-là du v?u est donc sans objet. Quant aux aménagements annexes, il y a la couverture de la rue de Rome.

Madame KUSTER, s?agissant de la couverture de la rue de Rome, j?ai tenu plusieurs réunions avec l?Etat, la Préfecture, la Direction régionale de l?Equipement d?Ile-de-France, la Région, et la Ville. La dernière réunion remonte à peu près à septembre 2003, dans laquelle il avait été acté que R.F.F. rédigerait un cahier des charges pour pouvoir entamer cette étude. J?attends toujours ce cahier des charges, bien que j?ai relancé à plusieurs reprises R.F.F. Alors, Madame KUSTER, si vous voulez être utile dans la progression de ce dossier, faites pression sur R. F. F. ! Mais très honnêtement, je peux vous dire que j?ai fait ce que j?ai pu. Et enfin, concernant la couverture du boulevard Péreire, écoutez oui, Madame KUSTER, il n?y a pas de financement prévu aujourd?hui et non, cela ne fait pas partie de l?aménagement des Batignolles et très honnêtement je ne m?engagerais pas aujourd?hui dans la poursuite de la couverture du boulevard Péreire.

J?émets donc un avis défavorable sur ce v?u.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci, Monsieur CAFFET.

Madame KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER. - Il y a des élus non-inscrits qui prennent la parole et je défends un v?u et je...

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Le règlement ne vous y autorise pas. Je donne la parole à qui je veux, si cela ne vous dérange pas.

Mme Brigitte KUSTER. - Je pense?

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Vous n?avez pas à reprendre la parole, je suis désolé. A qui je ne l?ai pas donné ? Allez-y !

Mme Brigitte KUSTER. - Je pense que ce v?u n?enfonce pas des portes ouvertes ne serait-ce que par la réponse que vient de me faire M. CAFFET parce qu?à chaque fois de nouveaux éléments sont donnés, et, concernant le parking, Monsieur CAFFET, rapprochez vous de M. BAUPIN, parce qu?en 3e Commission, il a été remis en cause, car pour l?instant la voirie regarde la possibilité de faire en sorte qu?il soit concilié avec un parking qui serait plus rémunérateur. Justement à l?heure qu?il est rien n?a été acté en séance au Conseil de Paris sur ce parking. Ce n?est pas enfoncer une porte ouverte.

Concernant les autres dossiers, vous faites état de discussions avec R.F.F., nous en prenons note, mais je pense qu?il est important pour la population d?évoquer en séance les v?ux qui sont émis dans les différents Conseils de quartier.

Je vous remercie.

 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet d?amendement n° 54 déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?Contre ?Abstentions ?Le projet d?amendement n° 54 est adopté.Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u

n° 55 déposée par le groupe U.M.P., assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? La proposition de v?u n° 55 est repoussée. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 162 ainsi amendé. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération amendé est adopté. (2004, DU 162).