Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à l’attribution du nom “25 septembre, hommage aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives” à une artère de la Capitale.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2004


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons examiner le v?u référencé n° 63 dans le fascicule, relatif à l?attribution du nom ?25 septembre, hommage aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives? à une artère de la Capitale.

C?est M. SCHAPIRA qui répondra parce que nous avons un petit problème d?affectation sur les Commissions.

Monsieur CHARON, vous avez la parole.

M. Pierre CHARON. - Le 25 septembre 2001, le Chef de l?Etat français a rendu pour la première fois de l?histoire un hommage solennel aux Harkis renouvelé l?an suivant par le Premier Ministre. La date du 25 septembre a été retenue comme celle de la ?Journée nationale d?Hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives?, par décret en date du 2 avril 2003. L?officialisation et la pérennisation de cette journée nationale manifeste la reconnaissance de la Nation envers les anciens membres des forces supplétives et assimilés, ou victimes de la captivité en Algérie, pour les sacrifices qu?eux-mêmes et leur famille ont consentis. Harkis, Mozghanis et membres des forces supplétives des groupes mobiles de sécurité, des groupes d?autodéfense et des sections administratives spécialisées, ce sont plus de 200.000 hommes qui ont ainsi répondu fidèlement à l?appel de la République. Paris, Capitale de la France, se doit à son tour de leur faire l?honneur. C?est ce qui me conduit au nom du groupe U.M.P. à proposer au Conseil de Paris l?adoption du v?u suivant: sur proposition du groupe U.M.P., le Conseil de Paris émet le v?u qu?une artère de la Capitale porte le nom ?25 septembre hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives.?

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur SHAPIRA, vous avez la parole.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je remercie Pierre CHARON pour son v?u. Comme vous l?avez rappelé très justement ce sont plus de 200.000 hommes qui ont été engagés, ou quelquefois enrôlés, sous le drapeau de la République. Bien entendu la Capitale se doit de leur rendre un tel hommage. Les Harkis, les Mozghanis et les autres forces supplétives ont fait le choix de la France, choix difficile à assumer, qui n?a pas été beaucoup payé de retour, puisque je me souviens personnellement, qu?en juin 1962, quand nous sommes rentrés d?Algérie, il y avait des Harkis avec nous et c?est vrai que j?y pense beaucoup en ce moment, avec le retour de nos compatriotes de Côte d?Ivoire.

Quand nous sommes rentrés d?Algérie, nous, les pieds-noirs, il a été extrêmement difficile pour un million de personnes, d?intégrer ce pays qui était le nôtre et il y avait à côté de nous les Harkis et c?est vrai que le Gouvernement de l?époque s?est très bien occupé de nous, a fait le maximum, mais pour les Harkis en 1962, ils ont été mis un peu à côté. Dans le Lot ou dans le Gard, où ils sont restés très longtemps enfermés dans ces camps, non pas de concentration, mais ils étaient dans ces camps, ils étaient 200.000, ils sont devenus 400.000 parce qu?il y avait eu des enfants et ils ont fait leur vie ici. Je disais que pour eux, il a été difficile d?assumer et ils n?ont pas été payés de retour puisque leur vie ici a été compliquée, mais leurs familles aussi restées sur place en Algérie ont eu une vie extrêmement compliquée et difficile. Je n?irai pas plus loin.

J?émets un avis favorable à votre v?u et nous nous associerons à cette célébration pour le 25 septembre car il nous semble important de participer ensemble à ce travail de mémoire.

(Applaudissements sur tous les bancs de l?Assemblée).

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P., assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

 

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2004, V. 254).

Je vous remercie.

(Applaudissements sur tous les bancs de l?Assemblée).