Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DASES 39 G - Subvention compensatrice de loyer de 155.985 euros à l’Association pour l’utilisation du rein artificiel dans la Région parisienne (A.U.R.A.) sise 26, rue des Peupliers (13e), pour le centre d’hémodialyse implanté sur le terrain communal situé 5, rue du Bessin et 96, rue Castagnary (15e). - Signature d’une convention avec ladite association.

Débat/ Conseil général/ Décembre 2005


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DASES 39 G portant attribution d?une subvention compensatrice de loyer de 155.985 euros à l?Association pour l?utilisation du rein artificiel dans la Région parisienne (A.U.R.A.) sise 26, rue des Peupliers (13e), pour le centre d?hémodialyse implanté sur le terrain communal situé 5, rue du Bessin et 96, rue Castagnary (15e).

La parole est à M. Pierre GATIGNON.

M. Pierre GATIGNON. - Merci, Madame la Présidente.

Ce projet de délibération concerne l?Association pour l?utilisation du rein artificiel auquel le Département de Paris apporte une aide considérable et parfaitement justifiée du fait du travail remarquable de cette association.

Néanmoins, une menace pèse sur celle-ci puisque son siège social, situé 26, rue des Peupliers, dans le 13e arrondissement, appartient à la Croix-Rouge.

Vous n?êtes pas sans ignorer que malgré la mobilisation de la population du 13e arrondissement et des élus, que malgré les promesses réitérées à plusieurs reprises du Président de la Croix-Rouge, l?hôpital des Peupliers, situé dans la rue portant le même nom, est actuellement dans un processus de vente. Pour ce qui est des locaux, donc, de cette association, situés à côté de cet hôpital appartenant aussi à la Croix-Rouge, nous avons une inquiétude par rapport à ces projets immobiliers et nous souhaitons que le Département surveille ce qui se passe autour de ces locaux de la Croix-Rouge et prenne éventuellement des dispositions afin de permettre à cette association de poursuivre son travail, encore une fois remarquable.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. Alain LHOSTIS.

M. Alain LHOSTIS, au nom de la 6e Commission. - Je pense que vous avez de mauvaises informations sur l?A.U.R.A. Comme vous le savez, c?est un établissement de santé associatif participant au service public hospitalier, qui a de nombreuses structures, dont celles de la rue des Peupliers, rue du Bessin et de Castagnary. C?est d?ailleurs le sujet du projet de délibération.

C?est la plus grosse structure dans le domaine de dialyse chronique. C?est une association fondée en 1967, à l?initiative de Jean Hamburger, l?ancien prestigieux chef de service de néphrologie à Necker, avec la Direction générale de l?Assistance publique de l?époque et la Caisse régionale d?assurance-mala-die.

Au 26, rue des Peupliers, l?A.U.R.A. est installée sur six étages et deux sous-sols, sur un total de huit à neuf étages. Je passe le détail des services qui s?y trouvent, mais l?immeuble appartient à la Caisse régionale d?assurance-maladie d?Ile-de-France. L?association paie une indemnité d?occupation.

Le terrain appartenait à la Croix-Rouge qui l?a cédé gratuitement contre une obligation de loger l?école d?infirmières.

Il y a des problèmes actuellement de sécurité incendie, mais qui devraient être maîtrisés.

Plus largement, aujourd?hui, l?A.U.R.A. cherche à se rapprocher de l?A.P.-H.P. pour une relocalisation dans un site hospitalier pour pouvoir bénéficier d?un plateau technique.

Bien évidemment, nous suivons attentivement ces questions. Et je répète que ce n?est pas lié aux problèmes de la Croix-Rouge qui n?est pas propriétaire. Il n?y a pas de liens de cause à effet.

Mais, évidemment, nous devons suivre les évolutions nécessaires et les rapprochements, que ce soit avec l?Assistance publique ou avec l?hôpital Saint-Joseph, qui semble aussi intéressé. Si vous le souhaitez, je pourrai vous donner d?autres informations sur ce dossier.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 39 G.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DASES 39 G).