Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

67 - QOC 2000-178 Question de M. Jean-Loup MORLÉ à M. le Maire de Paris sur l'aménagement de la Petite ceinture

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


Libellé de la question :
"Le dossier relatif à l'aménagement de la Petite ceinture, qui est examiné dans le cadre de la Commission extra-municipale "ad hoc", ne comprend pas le tronçon "Porte-d'Auteuil - Porte-de-la-Muette" puisqu'un projet global d'aménagement du site a été remis en cause à la suite d'un recours contentieux portant notamment sur la densité des constructions prévues.
Dans l'attente des conclusions du juge, comme des négociations futures entre les aménageurs et le Réseau ferré de France, propriétaire du site, n'est-il pas possible de s'entendre avec ce dernier pour envisager un aménagement, même provisoire, qui, bien entendu répondant aux normes de sécurité, permettrait aux habitants du quartier de profiter d'un espace naturel de promenade ?
Quelle décision M. le Maire de Paris entend-il prendre sur ce dossier ?"
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
"Le souhait de voir valorisés au profit des Parisiens les espaces inutilisés de la Petite ceinture a conduit le Maire de Paris à créer, à la fin de l'été 1998, une Commission extra-municipale sur ce thème. L'objectif fixé était que ses travaux aboutissent à court terme à des propositions concrètes, permettant d'engager dès que possible de premières réalisations.
L'idée d'aménagements réversibles préservant une possibilité à plus long terme d'évolution de l'utilisation de la plate-forme ferroviaire a été retenue. Les études se sont orientées vers plusieurs emprises situées principalement dans le 15e, le 12e et le 20e arrondissements et, plus localement, dans les 13e, 14e, 17e, 18e et 19e arrondissements.
Des priorités ont ensuite été définies en fonction, notamment, des études menées sur certains sites par le S.T.P. et la S.N.C.F. sur les transports de voyageurs et le fret. Lors de la réunion du 29 février 2000, la possibilité de procéder à un aménagement réversible ouvert à la promenade sur une large séquence du 15e arrondissement a ainsi été dégagée. Parmi les sites prioritaires, ont été également retenus les aménagements locaux des 13e, 17e et 18e arrondissements.
Le tronçon Auteuil - Passy - la Muette ne figurait pas parmi les sites examinés.
En effet, la réalisation d'une promenade publique plantée y était prévue dans le cadre d'un projet d'aménagement d'ensemble. Celui-ci est aujourd'hui suspendu, suite à des recours contentieux. La relance de ce projet est conditionnée à la fois par les conclusions du juge et les négociations ultérieures avec les aménageurs et Réseau ferré de France, propriétaire des emprises.
De fait, un aménagement provisoire de ces terrains, actuellement entretenus par l'association d'insertion "Espace", pourrait être étudié, sous réserve de l'accord préalable de R.F.F. Sa réalisation demeurerait conditionnée par un accord avec R.F.F. sur le montant du loyer et par les vérifications et les travaux requis pour la mise en sécurité des lieux avant toute ouverture au public.
Le cas du tronçon Auteuil - Passy - la Muette pourra donc être évoqué avec R.F.F., sachant que si l'avancement du dialogue avec les représentants de l'Etat au sein de la Commission a montré qu'il est possible d'envisager l'aménagement et l'ouverture au public de certains espaces de la Petite ceinture, de nombreux points, dont les questions de sécurisation et les modalités de mise à disposition de telles emprises, doivent encore être examinés."