Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

33 - 2000, DPA 10 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des marchés sur appel d'offres ou des marchés négociés, dans l'hypothèse où les appels d'offres seraient déclarés infructueux, en vue de la réalisation des travaux de modernisation dans divers établissements scolaires municipaux du 20e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DPA 10 concernant la réalisation des travaux de modernisation dans divers établissements scolaires municipaux du 20e arrondissement.
La parole est à M. MANSAT.
M. Pierre MANSAT. - Monsieur le Maire, je me saisis de cette délibération portant sur plusieurs travaux dans les écoles du 20e arrondissement pur revenir sur le problème des travaux dans les écoles.
Tout d'abord pour manifester mon mécontentement dans la suite d'une question orale que j'avais posée en novembre concernant l'état de délabrement du collègue Pierre Mendes-France dans le 20e.
La réponse dilatoire qui m'a été faite renvoyait à l'incompétence de l'agent d'entretien concernant ce collège.
En janvier de cette année, la commission de sécurité a donné 48 heures pour la réalisation des travaux d'urgence sur les systèmes de sécurité ; faute de quoi, le collège serait fermé.
Je trouve que cet exemple du point de vue des travaux est assez significatif.
Puisque cette délibération est l'occasion de faire le point, je pourrais parler de l'ensemble des travaux prévus dans les écoles de notre arrondissement qui n'ont jamais été réalisés. Je pourrais citer les écoles polyvalentes Tomasi, la maternelle Vitruve, la maternelle Foncin, Bretonneau, Couronnes, Eupatoria, Le Vau, la maternelle Maronite, la maternelle Maraîchers, Planchat et les élémentaires, 104, rue de Belleville, élémentaire 14, Clos, élémentaire Foncin, élémentaire 103 avenue Gambetta, élémentaire La Croix, élémentaire Riblette.
Dans toutes ces écoles, les travaux prévus n'ont pas été réalisés.
On pourrait prendre l'évolution du budget d'arrondissement du premier degré dans le 1er arrondissement qui est passé de 8.750.000 F en 1996 à 4.800.000 F en 1999.
Donc cette question des travaux de grosses réparations dans les écoles revient souvent sur le tapis. Je crois qu'il faudrait envisager, pour 2001, de revoir la situation et de réaliser effectivement les travaux lorsqu'ils ont été prévus et votés. Je vous remercie.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - La parole est à M. Vincent REINA.
M. Vincent REINA, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur MANSAT, vous savez que la Ville attache un intérêt particulier à l'entretien du patrimoine scolaire qui concerne près de 850 établissements au total.
Vous vous étiez arrêté à l'année 1999. Dans le 20e arrondissement, la dotation pour le budget 2000 est en hausse de 9 % par rapport à l'exercice précédent en ce qui concerne les écoles maternelles et élémentaires.
En matière de restauration scolaire, les investissements financiers auront doublé pendant cette période. J'indique que le budget municipal du second degré, quant à lui, a été multiplié mes chers collègues, par 4.
Une première tranche de rénovation sera ainsi conduite au lycée Ampère, rénovation poursuivie en 2001.
L'action en faveur des collèges départementaux est aussi importante avec un doublement des crédits qui leur sont consacrés. L'augmentation du collège Matisse illustre cette volonté d'investissements en faveur des collégiens.
Ces efforts significatifs traduisent donc la volonté de la ville d'adopter une démarche plus volontariste encore dans les établissements accueillant des élèves qu'il convient à l'évidence d'aider prioritairement, ce que nous faisons bien volontiers et notamment dans l'exercice 2000.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 10.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DPA 10).