Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

117 - QOC 2000-2005 Question du Conseil du 11e arrondissement à M. le Maire de Paris à propos du Développement social urbain pour les quartiers Léon-Frot, Richard-Lenoir, Taillandiers et Saint-Bernard

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


Libellé de la question :
"La Ville de Paris entend-elle financer des études préopérationnelles de diagnostic pour la définition et la mise en oeuvre d'actions sur les nouveaux territoires micros-quartiers "Léon-Frot", "Richard-Lenoir", "Taillandiers" et "Saint-Bernard" ?
Des moyens humains et financiers supplémentaires seront-ils accordés pour la mise en oeuvre des actions qui concerneront ces micros-quartiers ?
A qui sera confiée la maîtrise d'oeuvre de ces actions ?"
Réponse (M. Didier BARIANI, adjoint) :
"Le futur Contrat de ville est actuellement en cours d'élaboration aussi bien à la Ville que dans les services de l'Etat.
Le Maire de Paris a fait part au Conseil, le 25 janvier dernier, de ses propositions dans une communication qui évoquait très clairement les questions soulevées par les élus du 11e arrondissement.
Il convient de noter qu'à ce jour, l'Etat n'a pas encore fait connaître formellement ses propositions.
Pour ce qui concerne le 11e arrondissement, le Maire de Paris a demandé le maintien du site "Fontaine-au-Roi".
Par ailleurs, des micros quartiers pourraient bénéficier au cas par cas du dispositif existant de la politique de la ville.
Le Contrat fixerait la méthodologie (analyse, élaboration d'un plan action, exécution et suivi soit par maîtrise d'?uvre spécifique, soit par un partenaire). Mais il ne déterminerait pas à priori la liste de ces mêmes quartiers afin de laisser une certaine souplesse à l'application du Contrat pendant la période 2000-2006.
On peut toutefois d'ores et déjà envisager une liste indicative : Léon-Frot, Richard-Lenoir, Taillandiers et Saint-Bernard.
Dans ce contexte, des études pré-opérationnelles spécifiques à ces micros quartiers ne peuvent être décidées à priori."