Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

96 - QOC 2000-217 Question de M. Pierre AIDENBAUM et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris relative à l'Ecole supérieure des arts appliqués Duperré

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


Libellé de la question :
"L'Ecole supérieure des arts appliqués Duperré disposait, en 1999, d'un crédit de 2.197.656 F. Pour 2000, le budget prévisionnel prévoyait une légère hausse.
La Ville de Paris, en réponse, a accordé un budget de fonctionnement de - 3,69 % par rapport à 1999. Cela est gravement dommageable à l'Ecole municipale et handicape les élèves.
Cette école accueille 500 élèves et offre, le soir, ses locaux pour les cours organisés par le GRETA et la Ville de Paris, ce qui représente une fréquentation supplémentaire de 500 personnes adultes jusqu'à 21 heures, chaque jour.
L'addition de ces prestations suppose un budget de fonctionnement technique (eau, électricité, gaz, assurances, entretien du bâtiment, etc.) pour 1.000 personnes, et cette donnée n'est pas prise en compte.
Enfin, les conditions données aux jeunes étudiants sont indignes de Paris. A titre d'exemple, les moyens à leur disposition sont réduits de 50 % pour l'entretien du parc informatique, de 34 % pour les fournitures pédagogiques. Cette situation inacceptable, qui frappe cette école de renommée internationale, ne doit pas être confirmée.
Aussi, M. Pierre AIDENBAUM et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent-ils à M. le Maire de Paris que la Ville de Paris rééquilibre le budget de cette école pour préserver la qualité des formations qui y sont dispensées et assurer à celles et ceux qui y travaillent des conditions normales."
Réponse (M. Vincent REINA, adjoint) :
"La Municipalité affirme sa volonté de donner à cette école supérieure les moyens budgétaires à la hauteur de ses ambitions et de sa renommée internationale dans les métiers du stylisme et de la mode.
C'est ainsi qu'un effort important a été fait depuis 2 ans en matière de renouvellement de matériel et de mobilier, la dotation annuelle d'équipement passant de 0,2 à 0,65 million de francs.
Compte tenu des besoins spécifiques de cet établissement, il sera proposé au Conseil de Paris d'augmenter d'au moins 300.000 F les crédits de fonctionnement de l'école Duperré à l'occasion de l'examen du budget modificatif."