Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

76 - III - Questions du groupe du Mouvement des citoyens.QOC 2000-180 Question de MM. Georges SARRE, Jean-Yves AUTEXIER et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris à propos du gymnase de la société "Honeywell Bull" situé dans le quartier de Belleville (20e)

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


Libellé de la question :
"La société "Honeywel Bull", précédemment installée avenue Gambetta (20e), disposait d'un gymnase de 700 mètres carrés dans le quartier de Belleville, comprenant des courts de tennis, de basket et une salle de sport.
Le Comité d'entreprise de cette société serait prêt à céder ces installations à la Ville de Paris. Dans ces conditions, MM. Georges SARRE, Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris si la Ville entend se porter acquéreur de ce gymnase de manière à doter le quartier "Belleville" d'une structure sportive attendue et souhaitée par tous ses habitants."
Réponse (M. Dominique CANE, adjoint) :
"MM. SARRE et AUTEXIER demandent à la Ville de Paris si elle a l'intention de se porter acquéreur d'un gymnase de 700 mètres carrés appartenant au Comité d'entreprise de la société "Honeywell Bull" dans le quartier Belleville comprenant des courts de tennis, de basket et une salle de sport.
La Ville de Paris est très attentive au maintien des équipements sportifs dont les propriétaires privés souhaiteraient se dessaisir, dès lors qu'ils peuvent, sur la base d'un fonctionnement modifié en conséquence, répondre à la satisfaction d'un besoin municipal.
Dans le cas évoqué par les auteurs de la question, la Ville de Paris n'a reçu à ce jour aucune proposition pour cet équipement. Il a donc été demandé aux services municipaux de se rapprocher de la société "Honeywell Bull" pour disposer de toutes les informations nécessaires sur la fermeture éventuelle de ce gymnase et pour apprécier l'intérêt que représenterait pour la Ville son maintien en fonctionnement."