Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

95 - QOC 2000-216 Question de M. Jean-Marie LE GUEN et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos des effectifs scolaires des collèges du 13e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


Libellé de la question :
"Lors d'une précédente question, M. Jean-Marie LE GUEN s'était inquiété du retard pris dans la construction du collège Thomas-Mann (13e).
En raison de ce manque, le taux de remplissage des collèges du 13e arrondissement est très élevé et la rentrée scolaire prochaine sera sans doute délicate.
C'est ainsi que le collège Gustave-Flaubert a atteint son seuil d'accueil maximal et ne pourra pas accueillir tous les élèves relevant de son secteur. Les collèges voisins (Camille-Claudel, George-Sand, Claude-Monet et Elsa-Triolet) sont aussi saturés.
De nombreux immeubles de logements seront mis en exploitation dans le courant de l'année. C'est le cas des immeubles sociaux des rues Albert, Château-des-Rentiers, Cantagrel, Patay et des immeubles privés de la Z.A.C. "Château-des-Rentiers". Tous ces immeubles sont situés dans le secteur actuel du collège Gustave-Flaubert.
Comment M. le Maire de Paris fera-t-il pour accueillir tous les élèves ? Dans quel bâtiment ? Compte-t-il utiliser des locaux provisoires et lesquels ?"
Réponse (M. Vincent REINA, adjoint) :
"Dans l'attente de la mise en service du collège Thomas-Mann, qui interviendra à la rentrée scolaire 2001, les élèves domiciliés à l'est du 13e arrondissement devront être scolarisés dans le réseau actuel des établissements, moyennant, le cas échéant, des aménagements de sectorisation qui relèvent de la compétence de l'Académie de Paris.
S'agissant plus particulièrement du collège Flaubert, il convient de signaler que cet établissement, qui accueille en 1999-2000 27 divisions, dispose d'une capacité maximale supérieure, soit 30 divisions.
En ce qui concerne les opérations immobilières rattachées au périmètre de recrutement du collège Flaubert, il importe de souligner que l'apport d'élèves ne sera guère perceptible à la rentrée prochaine, mais principalement à la rentrée 2001. C'est le cas en particulier des logements prévus rues Patay et Cantagrel ainsi que de la plus grande partie du programme de la Z.A.C. "Château- des-Rentiers"."