Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

62 - QOC 2000-221 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police relative à la création d'un point école aux abords de l'établissement scolaire Saint-Honoré-d'Eylau, 20, avenue Bugeaud (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2000


Libellé de la question :
"Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE ont été alertés par l'Association des parents d'élèves de l'école Saint-Honoré-d'Eylau située 20, avenue Bugeaud (16e).
Cette école ne bénéficie pas d'une présence policière à l'entrée et à la sortie des classes en raison de la présence d'un feu rouge.
La traversée des élèves s'avère néanmoins dangereuse à cause de la vitesse excessive des véhicules empruntant cette voie.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE demandent à M. le Préfet de police que soit instauré un point d'école à cet endroit avant la rentrée scolaire prochaine."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La surveillance des écoliers de la Capitale, est de longue date, l'une des préoccupations constantes de la Préfecture de police dont l'action se traduit, au début de chaque année scolaire, par la mise en oeuvre d'un dispositif de protection des élèves aux heures d'entrée et de sortie des classes.
La liste des points d'école est mise à jour chaque année, lors de la rentrée scolaire, en liaison avec les maires d'arrondissement et les chefs d'établissement et en tenant compte à la fois de l'importance des groupes scolaires concernés, de l'âge et du nombre des enfants qui fréquentent ceux-ci, des équipements de voirie existants (tels les signaux lumineux) et des conditions de circulation.
Ces points sont classés par ordre de priorité en fonction de leur dangerosité.
Le nombre des points tenus dans chaque arrondissement peut connaître des fluctuations en fonction des contraintes d'emploi du personnel et de l'indisponibilité momentanée de certains agents.
Les personnels de la Préfecture de police qui assurent la surveillance de ces points sont des agents de surveillance de la police nationale, des agents de surveillance de Paris, des gardiens de la paix, des policiers auxiliaires et des adjoints de sécurité.
Des agents locaux de médiation sociale recrutés par la Mairie de Paris, dont la gestion relève de la Direction de la Protection et de la Prévention, sont également chargés de la tenue de 35 points, en coordination avec les commissariats d'arrondissements concernés.
En effet, dans le cadre du contrat d'objectifs que j'ai signé avec M. le Maire de Paris, le Département de Paris a prévu la création de 200 emplois d'agents locaux de médiation sociale. Parmi les missions qui leur sont assignées figure, notamment, la surveillance des conditions d'entrée et de sortie des établissements scolaires.
S'agissant plus particulièrement de la surveillance des élèves de l'école Saint-Honoré-d'Eylau, je puis vous préciser que, compte tenu de la configuration des abords de cet établissement, il ne figure pas sur la liste des 38 points d'école créés dans le 16e arrondissement.
Cependant, à l'occasion de votre intervention, des instructions ont été données aux services de police afin que des contrôles de vitesse soient réalisés dans le secteur de l'avenue Bugeaud.
Quoi qu'il en soit, je puis vous assurer que la mission de protection des élèves aux heures d'entrée et de sortie des classes fait l'objet d'un suivi particulièrement attentif de la part de mes services, qui s'attachent en permanence à corriger les insuffisances qui peuvent être constatées dans tel ou tel arrondissement.
Aussi, si la dangerosité des abords de l'établissement scolaire précité se confirmait, son classement parmi les points d'école du 16e arrondissement pourrait être envisagé, lors de la réunion ad hoc qui se déroulera, comme chaque année, avant la prochaine rentrée scolaire."