Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

63- QOC 97-397 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police concernant la présence de S.D.F., place de Passy (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante est adressée à M. le Préfet de police en ces termes :
" De nombreux habitants et commerçants du 16e arrondissement se plaignent de la présence, importante et répétée, de S.D.F., place de Passy et des problèmes créés par cette situation.
M. Claude GOASGUEN demande à M. le Préfet de police de faire le point sur cette situation et de lui faire connaître quelles mesures il compte prendre pour lutter contre ce phénomène et permettre ainsi aux riverains de retrouver une légitime quiétude. "
La parole est à M. le Préfet de Police.
M. LE PRÉFET DE POLICE. - Le marché qui se tient, quotidiennement, sous la halle située à l'angle des rues Bois-le-Vent et Duban, est le principal facteur d'attraction des personnes sans domicile fixe place de Passy.
Pour limiter les nuisances occasionnées par de tels regroupements, les effectifs de la Brigade d'assistance aux personnes sans abri de la Direction de la Sécurité publique assurent des passages réguliers sur ce site. Depuis le 1er septembre 1997, quatre personnes ont ainsi été conduites vers un centre d'accueil, avec leur accord.
Je rappelle, en effet, que les services de police ne disposent d'aucun moyen de contraindre les sans domicile fixe à monter à bord des véhicules de la B.A.P.S.A.
Les fonctionnaires locaux de la Sécurité publique s'attachent, pour leur part, à effectuer de fréquentes opérations de contrôle place de Passy.
Dans le cadre de ces missions, tout acte faisant l'objet d'une incrimination pénale est systématiquement poursuivi.
L'action engagée sur le secteur de la place de Passy sera poursuivie avec toute la vigilance requise.