Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

7 - Observations sur le déroulement de la séance

Débat/ Conseil général/ Juin 1999


Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL. - J'ai une remarque à vous faire, Monsieur le Président. Juste deux mots.
M. LE PRÉSIDENT. - Oui ?
Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL. - Nous avons pensé, au sein de la 5e Commission, et je crois que je parle au nom des élus toutes tendances confondues, qu'il serait souhaitable, quand nous avons des séances sur une journée et demi, que le Conseil général n'ait pas lieu systématiquement le lendemain matin, mais soit remis, comme dans le temps, le lundi, à 15 heures parce que, compte tenu de l'importance des affaires sociales, nous souhaiterions que l'ensemble du Conseil puisse nous entendre et que cette séance ne soit donc pas systématiquement fixée le lendemain matin, durant une salle aux trois-quarts vide.
M. LE PRÉSIDENT. - Je n'ai pas d'avis personnel majeur sur cette affaire. C'est à la Conférence d'organisation d'en décider. J'en parlerai au Questeur et aux Présidents de groupes.
Apparemment, je dis apparemment, dans la mesure où il y a une journée et demi, il n'est pas mauvais de mettre le Conseil général à part. C'est, au contraire, un moyen de montrer son autonomie, plutôt que de le mettre entre deux séances qui le cachent un peu. Il y a donc des arguments dans les deux sens.
Mme Gisèle STIEVENARD. - L'Assemblée est clairsemée.
M. LE PRÉSIDENT. - Et les élus absents ont tort car la partie Conseil général recouvre des choses de la vie quotidienne, sur le plan social notamment, que je considère comme très importantes, même si l'on est en désaccord sur certaines modalités.
La date m'est égale. Choisissons la plus adaptée. Nous en parlerons en Conférence d'organisation.
(M. Philippe LAFAY, vice-président, remplace M. Jean TIBERI, président, au fauteuil de la présidence).