Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS et les élus du groupe Centre et Indépendants relatif aux zones de réalisation des stationnements de deux-roues motorisés.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2008


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 82 dans le fascicule, déposé par le groupe Centre et Indépendants, relatif aux zones de réalisation des stationnements de deux-roues motorisés.

Je donne la parole à Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS.

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - Il a trait aux zones de stationnement des deux-roues motorisés. Lors du précédent Conseil, nous avons fait voter à l'unanimité un v?u qui demandait qu'il y ait plus d?emprises pour les deux-roues motorisés, afin d'éviter que les deux-roues roulent sur les trottoirs.

Ici, nous voulons une précision qui s'inscrit dans la philosophie, et même, qui répond directement à l'article 4 de la charte des deux-roues motorisés à Paris, demandant que ces emprises soient en priorité réalisées sur les trottoirs suffisamment larges pour les accueillir sans perturber les piétons et sans supprimer des places de stationnement ou de livraison.

L'exemple qui nous parlera à tous est celui de la place de l'Hôtel de Ville. Beaucoup de deux-roues motorisés y stationnent de manière sauvage et roulent dessus de manière tout aussi sauvage. On imagine tout à fait facilement qu'une emprise y soit faite qui ne dérange personne, ni les piétons ni les voitures. On peut prévoir un acheminement vers cet espace de stationnement qui ne mettrait pas en danger les piétons et donc qui ne prendrait pas non plus de place sur les places de stationnement des voitures.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Madame LEPETIT, vous avez la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Je vais essayer de répondre brièvement.

J'émets un avis défavorable à ce v?u pour deux raisons.

La première est que ce v?u, me semble-t-il, Madame CUIGNACHE-GALLOIS, est en contradiction avec celui que nous avons adopté lors de notre dernière séance, sur votre proposition, pour augmenter le nombre de places de stationnement pour les deux-roues motorisés. Je vous avais indiqué que c'était d'ailleurs notre intention et que nous comptions à ce titre utiliser toutes les possibilités qui s'offraient à nous.

Le v?u que vous proposez aujourd'hui demande de créer des places principalement sur les trottoirs larges et non sur la chaussée. Il est donc à mon sens beaucoup plus restrictif que le v?u que vous aviez déposé et que nous avions adopté lors du précédent Conseil.

La deuxième raison, c'est que l'article 4-2 de la charte deux-roues motorisé ne dit pas qu'il faut privilégier le stationnement des deux-roues motorisés sur les trottoirs larges de façon générale, mais que s'il n'y a pas possibilité de créer des stationnements deux-roues sur la chaussée et qu'on utilise les trottoirs à cette fin, alors on ne peut utiliser que des trottoirs larges, ce qui n'est pas exactement la même chose.

Sachez que notre objectif est d'abord d'utiliser la chaussée parce que je ne vois pas pourquoi nous privilégierions les voitures au détriment des piétons.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Retirez-vous votre v?u, Madame ?

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - Non, pas du tout.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Centre et Indépendants, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.