Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l'évacuation des cartons par les commerçants.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2008


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 91 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif à l'évacuation des cartons par les commerçants.

Je donne à nouveau la parole à Mme Laurence DOUVIN.

Mme Laurence DOUVIN. - Un certain nombre de commerçants sont livrés avec une quantité importante de cartons qu'ils ne savent pas comment traiter.

La lacune des informations qui leur sont données entraîne fréquemment des verbalisations très coûteuses pour ces commerçants.

Il me paraît donc indispensable qu'il y ait une information des dispositifs existants, de ce qui est mis à la disposition des commerçants par la Ville, si ces services sont payants ou non, dans quelle mesure ils le sont. Je crois qu?un système d'information, peut-être plus adapté qu'aujourd'hui, doit leur être proposé. En tous cas, il y a une méconnaissance et ce voeu vise principalement à faire en sorte que cette méconnaissance s'arrête.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

La parole est à M. François DAGNAUD.

M. François DAGNAUD, adjoint. - Je vous rappelle que la loi fait obligation aux entreprises de trier, collecter et traiter leurs déchets et que la prise en charge de ces missions par le service public, moyennant redevance, est une facilité unique offerte par la Ville.

La mise en place bihebdomadaire des collectes sélectives depuis 2001 permet d'ores et déjà d'évacuer une grande partie de ces cartons. De plus, les secteurs à forte densité commerçante, notamment des grossistes, bénéficient d'une collecte additionnelle spécifique des cartons au moins trois fois par semaine dans les quartiers Réaumur, Sentier, Montorgueil, Saint-Denis et bientôt Popincourt.

Ce service est donc mis en oeuvre à la demande conjointe des associations de commerçants et des mairies d'arrondissement. Je suis naturellement tout à fait disposé à mettre à l'étude de nouvelles extensions avec les mairies d'arrondissements qui le souhaiteraient.

Je n'ai pas d'objections à l'adoption de ce voeu.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Dans ces conditions, je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2008, V. 218).