Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe communiste relatif à l'organisation du service minimum d'accueil dans les écoles parisiennes.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 31 dans le fascicule, déposé par le groupe communiste, relatif à l'organisation du service minimum d'accueil dans les écoles parisiennes.

Il me semble que l'on a déjà débattu de ce sujet.

La parole est à Mme BECKER.

Mme Emmanuelle BECKER. - Depuis le début, les élus communistes se sont prononcés contre cette mesure avec quatre arguments.

Le premier était de garantir le droit de grève, le deuxième de refuser cette décharge systématique des responsabilités de l'Etat sur les collectivités, le troisième qui n'est pas des moindres est qu'il n'est pas possible d'assurer un accueil responsable des enfants dans les conditions dictées par le Gouvernement. Pascal CHERKI a répondu à cela tout à l'heure. Enfin, il est clair pour nous que ce S.M.A. n'est qu'une manière de stigmatiser les enseignants et de diviser la communauté éducative.

Nous avions regretté publiquement la décision de la mairie d'organiser le S.M.A. à l'occasion des deux dernières journées de grève prévues dans l'Education nationale.

Ce v?u visait à ce que la Ville décide d'y mettre un terme. Notre v?u a été exaucé et nous nous en félicitons.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Puisqu'il est réalisé, vous le maintenez ou vous le retirez ?

Mme Emmanuelle BECKER. - Nous le retirons.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Le v?u n° 31 est retiré, je pense que M. CHERKI ne veut rien ajouter à cela.