Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DJS 126 - Signature d'une convention avec l'association "Gym' Paris 15" (15e) pour l'attribution d'une subvention. - Montant : 41.000 euros. Voeu déposé par MM. Jean-François LAMOUR, Philippe GOUJON, Jean-Baptiste MENGUY et les élus du groupe U.M.P.P.A. proposant qu'une subvention de 55.000 euros soit attribuée à l'association "Gym Paris 15".

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2008


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DJS 126 relatif à la signature d'une convention avec l'association "Gym' Paris 15" (15e) pour l'attribution d'une subvention de 41.000 euros, sur lequel le v?u n° 38 a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

M. Jean-Baptiste MENGUY interroge M. Jean VUILLERMOZ.

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur VUILLERMOZ, jamais deux sans trois !

Je voudrais présenter ce v?u sous deux aspects, d'abord sur le fond et ensuite sur la forme.

Ce v?u porte sur le club "Gym Paris 15", qui est un club très dynamique qui a un rayonnement non seulement sur l'arrondissement mais évidemment au-delà, et qui a démontré par ses résultats - et je sais que la culture du résultat pour les associations vous est très chère, Monsieur VUILLERMOZ depuis la réunion de la 7e Commission - mais également par le renouvellement de ses adhérents, son dynamisme et qui, à notre sens, mérite plus qu'une subvention de 41.000 euros.

Ce v?u qui a été débattu et in fine a été voté à l'unanimité des élus du 15e arrondissement tend à ce que le montant de la subvention soit porté à 55.000 euros. Chacun a ses motivations. Nous parlons là évidemment d'une subvention de fonctionnement et non pas de rembourser tel ou tel équipement qui aurait été proposé ou promis. Chacun prend ses responsabilités.

En réunion de 7e Commission, Monsieur VUILLERMOZ, vous nous avez fait part de votre avis défavorable sur ce v?u, au motif que vous n'avez pas les crédits nécessaires.

J'aborde le second point qui porte sur la forme, parce qu'on ne comprend plus très bien où la majorité municipale parisienne veut en venir. Je m'explique?

On a du mal à comprendre comment une délibération qui a été introduite sur Alpaca par l'Exécutif municipal, dont Mme HIDALGO fait a fortiori partie, a pu échapper à sa sagacité d'élue du 15e arrondissement pour qu'elle ait besoin d'augmenter ce montant. Tout cela pour finir par adopter ce v?u demandant que la subvention soit portée à 55.000 euros, avant d'apprendre en 7e Commission que de toute façon vous n'avez pas les crédits. Alors, les arbitrages budgétaires, on se demande un peu comment cela s'organise dans votre équipe !

Evidemment, nous sommes très attachés à ce club et à son bon fonctionnement, et ce montant de 55.000 euros nous paraît tout à fait justifié. J'aimerai poser la question : que vont faire mes collègues socialistes du 15e arrondissement sur ce v?u ? Vont-ils être cohérents avec la position qu'ils ont adoptée en Conseil du 15e arrondissement et voter pour ou vont-ils suivre votre avis et voter contre ? Mais, malheureusement, il n'y a aucun collègue socialiste du 15e arrondissement présent pour participer à ce vote !

J'en conclus qu'ils ont pris leurs responsabilités et ont préféré ne pas apporter de réponse. Les habitants du 15e arrondissement en seront juges et certainement les animateurs du club "Gym Paris 15" auquel en tout cas les élus U.M.P. du 15e et de tout le groupe U.M.P. sont très attachés, et que nous soutenons dans le 15e arrondissement et au Conseil de Paris.

Je vous demande donc d'adopter ce voeu.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci.

Monsieur VUILLERMOZ, vous avez la parole pour la réponse de l'Exécutif sur ce v?u n° 38.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Le proverbe "Jamais deux sans trois" ne va pas se réaliser.

Vous le savez, tout le monde est évidemment attaché à "Gym Paris" qui est une association très dynamique du 15e arrondissement, qui est liée par une convention d'objectif avec la Ville de Paris depuis plusieurs saisons sportives, avec un peu plus de 1.000 adhérents licenciés.

D'ailleurs, si nous nous en tenions à la règle des 13 euros par licencié, le soutien de la Ville serait de l'ordre d'un peu plus de 13.000 euros, ce qui est beaucoup moins que ce prévoit la convention qui la lie à la Ville, qui a choisi d'accompagner "Gym Paris" dans l'excellent travail qu'elle réalise, puisqu'elle participe en individuel et par équipe aux compétitions départementales, régionales et nationales. Elle est par ses résultats sportifs l'un des premiers clubs de Paris pour la gymnastique artistique.

Le problème, c'est que comme la plupart des 600 associations sportives subventionnées par la Ville de Paris, "Gym Paris 15" n'a pas bénéficié de revalorisation de sa subvention de fonctionnement. Après avoir créé une section tumbling, l'association a investi dans l'achat d'une piste de tumbling dont le coût est de 14.500 euros. Cette dépense a été engagée par l'association sans avoir au préalable informé la Ville et elle souhaite aujourd'hui un soutien sous forme de subventions complémentaires du même montant.

Au regard du dynamisme et de l'excellent travail de "Gym Paris 15", j'aurais volontiers accompagné ce club, qui ne démérite évidemment pas, comme je viens de le dire, mais je ne dispose d'aucun crédit supplémentaire en 2008. Et comme je vous l'ai dit, augmentez notre soutien à une association de 14.500 euros, faisant suite à un gros investissement de sa part, ne me paraît pas de bonne politique. Beaucoup d'autres associations ne déméritent pas, pourtant elles ne pourraient pas obtenir cette augmentation non plus.

Je suis, en revanche, prêt à examiner pour 2009, comme je l'ai proposé à Anne HIDALGO, laquelle m'a alerté dès le début septembre, dans le cadre d'un processus pluriannuel une revalorisation de notre soutien à "Paris Gym 2015", évidemment sous réserve des crédits qui me seront alloués en faveur du sport de proximité. Donc j'attends à ce que vous votiez aussi le budget.

Je rappelle enfin, je l'ai exprimé à plusieurs reprises auprès de vous et de tous les maires d'arrondissement, que nous travaillons à la mise en place d'une réforme des critères d'attribution des subventions aux associations sportives. Le travail est bien engagé et je serai en mesure courant novembre de la soumettre aux arrondissements, avec l'objectif d'un passage au Conseil de Paris de décembre prochain.

Dans ces conditions, je vous demande de retirer votre v?u ; sinon, j'appellerai à voter contre.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur VUILLERMOZ.

Monsieur MENGUY, je crois que vous avez été persuadé et vous allez nous le dire. Vous retirez le v?u ou pas ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Je vais vous donner ma position très rapidement.

On maintient le v?u pour deux raisons et je vais expliquer la position.

D?abord, nous ne voulons pas le remboursement d'un équipement, puisque c'est une dotation de fonctionnement ; nous n?avons pas demandé la différence à l?euro près...

On estime que cela vaut 55.000 euros.

Le second point, je ne sais pas ce que Mme HIDALGO vous a dit début septembre, mais lundi dernier, elle nous disait, et je la cite : "il se trouve que la proposition faite par la DJS, j'ai le droit d?y apporter des modifications et je trouve que le traitement qui a été réservé n'est pas tout à fait justifié par rapport à l'activité de "Gym Paris 15". Je trouve que le montant de la subvention qui a été proposée par la DJS n'est pas conforme à l'activité de cette association, mais nous assumons d?amender cette délibération parce que l'association "Gym Paris 15", les personnes qui l'animent et les enfants et adultes qui la fréquentent méritent d'avoir une augmentation de cette subvention".

Je veux bien qu'on la reporte aux calendes grecques et à l?année prochaine en particulier, mais nous, élus U.M.P., voulons cette subvention et la maintenons.

Merci.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 126.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DJS 126).