Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DVD 213 - Signature de l'avenant n° 1 au marché conclu avec la Société STEM Propreté pour l'entretien, la surveillance et la collecte des recettes des lavatories.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2008


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DVD 213 relatif à la signature de l'avenant n° 1 au marché conclu avec la Société STEM Propreté pour l'entretien, la surveillance et la collecte des recettes des lavatories.

La parole est à Laurence DOUVIN.

Mme Laurence DOUVIN. - J'interviens sur ce problème car je crois que, mes chers collègues, nous n'avons pas dans ce domaine une politique à la hauteur d'une capitale telle que Paris.

Nous devons chacun prendre un moment d'attention et dégager des crédits suffisants. Je pense qu'il est profondément attristant, c'est une expérience que vous avez dû avoir comme moi, d'entendre les visiteurs étrangers donner leur appréciation en ce domaine sur l'accueil que nous leur offrons.

Ils nous reprochent le manque de lieux publics et encore plus leur saleté. La plupart du temps, convenons-en, ils ont raison.

Je n'irai pas jusqu'à dire que l'hospitalité d'une ville se mesure au nombre de ses toilettes ou à leur propreté mais je ne suis pas vraiment très loin de le penser.

La comparaison avec les villes étrangères qui sont nos homologues n'est pas à notre avantage.

Prenons notre courage à deux mains collectivement et essayons de nous donner les moyens d'assurer un service qui fait partie intégrante de ce à quoi ont droit les Parisiens et les visiteurs d'une métropole comme Paris.

Nous avons besoin d'une politique à la hauteur des besoins aujourd'hui non satisfaits. Les lavatories dans les couloirs du métro sont une nécessité, ils devraient être mieux signalés car il y en a peu et ils sont donc méconnus.

Quant aux toilettes publiques, je sais qu'un nouveau module de sanisettes va être mis en service. Leur emplacement pourrait être signalé sur la voirie, il n'est pas connu, il n'y en a pas beaucoup.

Quant à leur nettoyage, je crois qu'il y a beaucoup à faire. Nous avons fait un grand progrès avec la gratuité, c'est bien.

Malheureusement l'entretien de ces toilettes n'est pas du tout à la hauteur des besoins qui sont particulièrement évidents dans les zones touristiques et les zones de promenades.

Or, les installations actuelles ne permettent pas de répondre à ces besoins, j'évoque en particulier la carence constatée dans les bois et parcs mais c'est loin d'être la seule.

Je vous demande de ne pas passer cette question sous silence par indifférence ou par une pudeur mal placée, et d'accepter de consacrer à cette question les moyens nécessaires. Merci.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Madame LEPETIT, vous avez la parole.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Madame DOUVIN, j'ai presque envie de dire, comme pour le projet de délibération précédent, mais, après tout, vous avez raison, vous saisissez un sujet qui ne porte pas exactement sur le même projet de délibération pour parler d'une façon plus large des toilettes publiques parisiennes.

Vous le savez, vous l'avez d'ailleurs signalé à l'instant dans votre intervention, nous allons, d'ici quelques mois, avoir de nouvelles sanisettes.

J'ai eu l'occasion, avec le Maire de Paris et d'autres de mes collègues adjoints, de voir un prototype qui est en train d'être fabriqué. J'espère que nous pourrons voir les premières arriver bientôt, car je pense qu'elles répondent aux critères que vous venez d'exposer, que ce soit le confort, la propreté et l'hygiène. 400 sanisettes vont être installées.

Sachez que j'ai d'ores et déjà saisi chacun des maires d'arrondissement pour que nous puissions travailler avec eux sur leur emplacement.

Bien sûr, elles vont remplacer les sanisettes déjà existantes, qui sont en nombre insuffisant, mais nous devrons en placer dans d'autres endroits, là où il n'y en a pas et où il faudrait en mettre.

Je pense que vous pourrez voir dans quelque temps les efforts, parce que, là aussi, je suis désolée de le rappeler, mais cela a un coût, ces sanisettes seront gratuites pour le grand public, mais elles ont un coût pour notre collectivité. Vous aurez donc l'occasion prochainement de les voir arriver dans Paris.

Comme, de plus, elles vont prendre de la place, parce qu?elles sont plus grandes que les précédentes, il faut effectivement travailler en étroite concertation pour leur installation.

Revenons deux secondes sur notre projet de délibération DVD 213. Il s'agit d'un avenant de marché à conclure avec une société d'entretien, de propreté, pour l'entretien et la surveillance des lavatories. Cela s?appelle "lavatories", c'est un mot ancien, un peu désuet, il faut bien le reconnaître, mais c'est encore le nom qui convient. Il se trouve que ces lavatories sont situés, pour un certain nombre d?entre eux, dans les couloirs de la R.A.T.P., mais qu'ils sont à la charge de la Ville.

Cet avenant, c'est parce que j'ai souhaité demander un peu plus d'explications aux services pour savoir si cela devait être à la charge de la Ville que d'entretenir des toilettes publiques qui sont situées dans l'enceinte du métro.

Voilà pour ce qui est du projet de délibération que nous sommes amenés à voter. J'espère que vous allez le faire à l'instant.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 213.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DVD 213).