Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Voeu déposé par Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE, MM. Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Alain DESTREM et les élus du groupe U.M.P.P.A. relatif à la rénovation du square Pierre-Adrien Dalpayrat.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2008


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 96 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P.P.A., relatif à la rénovation du square Pierre-Adrien Dalpayrat.

Je donne la parole à Mme de CLERMONT-TONNERRE, pour une minute.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, nous nous réjouissons qu'après de longues années d'attente, les travaux d'extension et de rénovation du square Dalpayrat soient enfin réalisés.

Si ce jardin Dalpayrat est à nouveau ouvert au public depuis trois semaines, plusieurs points méritent d'être améliorés. Nous demandons en particulier que le terrain de boules soit réaménagé, que les bancs soient mieux positionnés et qu'une grille en serrurerie pleine remplace le treillis métallique mis en place autour du jardin.

En effet, vous avez sans doute appris, Madame l'adjointe, qu'à peine ouvert ce square a déjà fait l'objet de dégradations. Ainsi, samedi dernier, les grilles ont été soulevées et le ballet des visites nocturnes a repris. Nous souhaitons que des dispositions soient rapidement prises pour que la clôture soit correctement fixée afin de dissuader les intrusions et les détériorations que nous avons eus à déplorer ce week-end.

Nous demandons également que la réflexion actuellement en cours pour l'intégration des rues piétonnes voisines dans le périmètre de clôture du square soit élargie à la voirie Aristide Maillol. C'est là une demande des riverains qui sont excédés par le regroupement et le tapage qu'ils supportent sous leurs fenêtres.

Nous sommes tous soucieux, Monsieur le Maire, que l'investissement réalisé pour la réhabilitation de ce square soit durable et nous vous demandons donc d'aller plus loin et de requalifier également les abords du square.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci pour votre concision.

La parole est à Mme GIBOUDEAUX.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Le principe d'aménagement et le programme de cette opération d'extension ont fait l'objet d'une concertation locale. La création d'une aire de jeu pour petits a été retenue sans que la réalisation d'un bac à sable ait été sollicitée lors de la réunion de concertation organisée par la mairie du 15e arrondissement.

L'aménagement de bacs à sable dans les parcs et jardins pose différents problèmes d'entretien et d'hygiène, ce qui entraîne une réalisation très limitée dans les jardins parisiens, ce que je regrette beaucoup.

Le réaménagement du terrain de boules, qui est en bon état général, n'a pas été sollicité lors de cette concertation. Un léger rechargement en sable pour stabiliser du terrain peut être envisagé pour un meilleur confort des usagers.

La réalisation du réaménagement de l'extension du square Pierre-Adrien Dalpayrat a été suivie par un contrôleur technique chargé de vérifier que l'aménagement est conforme aux normes en vigueur en termes de sécurité des personnes.

La nécessité de mettre des garde-corps en crête de talus n'avait pas été évoquée. Néanmoins, nous sommes tout à fait conscients et nous avons vu à la livraison que ce saut de loup pose réellement des problèmes de sécurité. C'est pourquoi nous envisageons un aménagement, soit végétal, soit sous la forme d'une petite barrière, pour limiter l'accès à ce saut de loup et éviter évidemment des accidents dans ce saut de loup.

La clôture du square le long des voies piétonnes a été modifiée en cours de projet. En effet, je rappelle que le souhait d'associations locales de riverains d'inclure des voies piétonnes dans le square a entraîné la mise en oeuvre de clôtures de 1,80 mètre provisoire en treillis soudés le long de ces voies, afin de limiter la dépense publique et de permettre une évolution facile de l'aménagement global.

Nous pouvons imaginer, lorsque le choix sera fait d'arrêter un tracé de voie piétonne, de mettre une clôture pérenne de plus grande hauteur ; une hauteur peut-être à définir en concertation avec la mairie du 15e arrondissement et les riverains.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je vous en prie.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - En ayant donné ces indications, je demanderai à Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE de retirer son v?u, sachant que nous suivons de près l'évolution de ce dossier.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Madame de CLERMONT-TONNERRE, vous avez la parole.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.

En fait, je vais maintenir mon voeu parce que, comme je l'ai évoqué tout à l'heure, il s'est passé des incidents ce week-end dans ce jardin qui est mal clos. Je demande avec insistance que des mesures de sécurité soient prises pour que l'investissement qui a été réalisé par la collectivité ne parte pas en fumée. On retombe dans la spirale des dégradations et il est vraiment urgent de penser la sécurité de ce jardin.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Madame la Maire, vous donnez un avis défavorable à ce v?u ? Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P.P.A., assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.