Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DASES 235 G - Signature d’une nouvelle convention avec la CPAM de Paris, relative aux actions de dépistage et d’éducation buccodentaires réalisées par l’Institut de Prophylaxie Dentaire Infantile.

Débat/ Conseil général/ Juin 2008


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DASES 235 G concernant la signature d?une nouvelle convention avec la Caisse Primaire d?Assurance Maladie de Paris relative aux actions de dépistage et d?éducation buccodentaires réalisées par l?Institut de Prophylaxie Dentaire Infantile.

Mme TAÏEB, que je salue, va interroger M. LE GUEN.

Mme Karen TAÏEB. - Je vous salue également.

Un mot sur le projet de délibération relatif à la signature d?une nouvelle convention avec la C.P.A.M. de Paris pour le dépistage buccodentaire des enfants parisiens. Il s?agit d?abord de s?en féliciter, bien sûr, et nous rappelons que les élus du Mouvement républicain et citoyen s?étaient fermement opposés à l?intention de fermeture programmée par la municipalité de droite de cet institut de prophylaxie dentaire, situé Faubourg du Temple.

A l?époque, nous avions été soutenus par les élus socialistes et communistes, mais le R.P.R. de l?époque ne nous avait pas écoutés, sous prétexte que l?on faisait du dépistage autrement et que des soins se mettaient en place avec les dentistes libéraux.

Lorsqu?on voit les résultats obtenus aujourd?hui grâce au maintien de ce programme et l?intérêt très marqué pour cette politique de prévention par notre majorité, on ne peut que s?en féliciter et encourager ce dépistage d?autant plus nécessaire que les soins dentaires sont de plus en plus onéreux, moins bien remboursés, parfois même inabordables pour les familles à la situation précaire. Le dépistage dans les classes de moyenne section de maternelle situées en Z.E.P. et dans les classes de sixième, ainsi que l?apprentissage de l?hygiène buccodentaire dans les classes de CP et CM1 dans tous les établissements scolaires des 10e, 11e, 18e, 19e et 20e arrondissements ont montré d?excellents résultats. Plus de 20 % des élèves examinés présentaient au moins une carie. Il faut espérer qu?ils ont été pris à temps.

C?est la dentiste qui conclut, et il y en a d?autre parmi nous, plus on laisse se dégrader la situation buccodentaire chez un patient, plus les conséquences seront importantes pour l?avenir, d?où l?importance de cette prévention.

M. Christian SAUTTER, président. - Je donne la parole à M. Jean-Marie LE GUEN.

M. Jean-Marie LE GUEN, au nom de la 6e Commission. Je remercie Mme TAÏEB pour son intervention. C?est une question importante de santé publique chez les enfants. On sait la situation extrêmement diverse et dégradée de l?hygiène buccodentaire selon les catégories sociales. Il est essentiel que les pouvoirs publics se dotent des opérateurs susceptibles de veiller à cette hygiène bucco-dentaire.

Vous avez raison, Madame, de signaler que l?Institut de prophylaxie dentaire infantile a eu un rôle important de ce point de vue et je rends hommage à votre action pour défendre ce centre important. Il y en a d?autres dans notre dispositif municipal, puisque nous avons l?intention de déployer des fauteuils dentaires dans plusieurs centres de santé : au centre spécialisé Eastman, au centre de santé Marcadet, au centre des Epinettes, et nous ouvrirons notamment deux nouveaux fauteuils au centre Edison en 2009 notamment en direction des enfants.

Donc, je peux vous assurer tout à fait de notre mobilisation pour garantir l?accès à des soins de qualité aux Parisiens défavorisés notamment, plus particulièrement encore les plus jeunes d?entre eux.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur LE GUEN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 235 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DASES 235 G).