Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DASES 256 G - Signature d’une convention constitutive d’un groupement de commandes entre le Département de Paris et le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris pour la formation des agents aux Systèmes d’informations sociales de la DASES.

Débat/ Conseil général/ Juin 2008


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DASES 256 G relatif à la création d?un groupement de commandes entre le Département de Paris et le Centre d?action sociale de la Ville de Paris pour former les agents aux systèmes d?informations sociales de la DASES.

C?est M. Hervé BENESSIANO qui interroge Mme Olga TROSTIANSKY.

M. Hervé BENESSIANO. - Merci, Monsieur le Président.

J?ai profité de ce projet de délibération pour simplement, de manière très brève, interroger la Ville sur un sujet d?actualité. Depuis septembre 2007, les travailleurs sociaux du C.A.S.V.P. sont mobilisés pour une augmentation de leur prime. Ayant sollicité un entretien avec les élus municipaux du 17e arrondissement vendredi dernier, lors d?une manifestation que les syndicats C.G.T., F.O., U.N.S.A. organisaient sur la place Richard Barret devant la mairie du 17e arrondissement, j?ai reçu en tant que premier adjoint chargé d?administration générale, une délégation.

Celle-ci m?a fait savoir que l?I.F.R.S.T.S. en 2008 serait gelée alors que le niveau actuel de rémunération des travailleurs sociaux est le plus bas des huit départements d?Ile-de-France.

Les syndiqués m?ont par ailleurs signalé qu?aucune négociation avec la Ville de Paris n?avait commencé. Pourriez-vous informer la représentation municipale d?une part sur l?état d?avancement des négociations et sur le calendrier éventuel envisagé et, d?autre part, sur les premières mesures que vous allez prendre afin que ces personnels soient mieux rémunérés et cessent ainsi de demander leur mutation comme nous le constatons souvent dans les mairies d?arrondissement dans les autres départements d?Ile-de-France au risque de déstabiliser la bonne marche du C.A.S. et de pénaliser une population qui est par ailleurs, vous le savez, déjà fortement pénalisée.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci.

Je donne la parole à Mme Olga TROSTIANSKY.

Mme Olga TROSTIANSKY, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Président, mes chers collègues.

Monsieur Hervé BENESSIANO, comme dans beaucoup de mairies d?arrondissement, vous avez été interpellé par les travailleurs sociaux de votre arrondissement. A peine nommée, j?ai été sollicitée par les organisations syndicales que j?ai reçues rapidement et bien volontiers. Lors de ce premier entretien, j?ai souhaité que nous avancions ensemble le plus sereinement possible.

Les revendications des travailleurs sociaux s?articulent essentiellement autour de la revalorisation du coefficient multiplicateur de cette prime que vous avez évoquée I.F.R.S.T.S.

Pour mémoire, je voudrais vous rappeler qu?un plan de revalorisation de cette prime est déjà en cours. Il aboutira en décembre prochain pour un coût annuel de 600.000 euros.

Ce matin, Maïté ERRECART et moi-même avons à nouveau reçu les organisations syndicales et leur avons donné des réponses. Tout d?abord, nous avons pris la décision pour le corps des assistants socio-éducatifs, en gage de notre respect pour l?excellent travail au sein du Département de Paris de rajouter un plus à ce qui avait été accordé pour 2008 et de verser une bonification complémentaire dès le mois d?août.

D?autre part, nous apportons aux conseillers socio-éducatifs C.S.E. de nouvelles possibilités d?évolution de carrière. Enfin, nous avons accepté d?ouvrir dans les semaines prochaines des négociations sur la revalorisation ultérieure de ce coefficient pour cette prime à valoir sur 2009 et les années à venir. Sachant que pour le C.A.S.V.P., centre d?action sociale de la Ville de Paris, des conditions particulières seront à aménager.

Voilà mes chers collègues les informations que je voulais vous livrer suite à notre échange avec les organisations syndicales ce matin. Je vous propose puisque le sujet de ce projet de délibération était différent, de voter le projet concernant ces commandes pour la formation des agents au système d?information qui est nécessaire pour mieux servir les usagers à Paris.

M. Christian SAUTTER, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DASES 256 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DASES 256 G).