Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme Nicole BORVO et les membres du groupe communiste relatif à Madeleine Braun.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2006


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 32 dans le fascicule déposé par le groupe communiste relatif à Madeleine Braun.

Je donne la parole à M. COMBROUZE, avec plaisir. Et c?est M. CAFFET qui répondra.

M. Francis COMBROUZE. - Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, Madeleine Braun grandit à Paris. Elle a été très tôt imprégnée des idéaux de justice et de combat pour la liberté puisque dans le combat antifasciste elle s?inscrit comme secrétaire générale du Comité international de coordination et d?information pour l?aide à l?Espagne républicaine.

Engagée dans la Résistance, en 1940, dans la zone sud, elle devient, dès 1941, l?une des responsables du Front national, ainsi que la directrice de son journal ?le Patriote?.

A la Libération, son courage dans toutes ces épreuves lui vaut la médaille de la Résistance, la Croix de Chevalier de la Légion d?Honneur et la Croix de Guerre avec palmes.

Déléguée à l?Assemblée consultative provisoire en 1944, Madeleine Braun est élue sur la liste communiste lors des élections législatives en 1945 et elle occupe la quatrième position.

En 1946, cette femme, élue du Département de la Seine, devient la première femme vice-présidente de l?Assemblée nationale constituante, fonction qu?elle occupera également ensuite au sein de l?Assemblée nationale à quatre reprises.

Membre des commissions des Affaires étrangères et de la Presse, elle participe également aux travaux de la commission chargée d?enquêter sur les événements survenus en France de 1933 à 1945.

Auteur de plusieurs propositions de loi et intervenant en particulier dans les débats sur l?égalité des femmes, des hommes, la liberté de la presse, le cinéma français, elle est également cohérente avec ses premiers engagements car elle prend la défense des républicains espagnols réfugiés dans notre pays.

En 1951, elle devient codirectrice avec Louis Aragon des Editeurs Français Réunis.

Aussi, nous vous proposons que le Conseil de Paris s?honore en attribuant le nom de Madeleine Braun à une rue de Paris.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur COMBROUZE.

M. CAFFETvous répond.

M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint. - Je réponds très brièvement en donnant un avis favorable à cette proposition et à ce v?u.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2006, V. 102).