Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DJS 99 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention triennale 20042006 avec l’association “Maison des Jeunes et de la Culture - Les Hauts de Belleville” pour l’attribution d’une subvention. - Montant : 60.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2006


 

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DJS 99.

La parole est à M. DOMINATI.

M. Laurent DOMINATI. - S?agissant du projet précédent DJS 85, je crois que vous n?avez pas bien compris, je ne parle pas de rentabilité. Au contraire, je parle du nombre de personnes concernées, c?est-à-dire 230. Vous savez par ailleurs que la Ville subventionne généralement des associations sportives - c?est votre collègue M. CHERKI qui s?en occupe - à hauteur de 13 euros par licencié.

Vous considérez que pour 230 personnes, ce centre d?animation fonctionne suffisamment. Je trouve pour ma part qu?il ne fonctionne pas suffisamment. Si 230 personnes pour cet arrondissement, cela vous semble convenable et que vous vous en félicitez, je trouve effectivement que la droite a des ambitions beaucoup plus élevées que les vôtres car nous souhaitons, nous, qu?il n?y ait pas que 230 personnes qui soient concernées par un espace jeunes. C?est tout. Ce n?est pas une question de rentabilité. C?est une question justement de public concerné. Je trouve à ce moment-là que les jeunes dont vous avez parlé, du 20e arrondissement, n?apprécient pas suffisamment cet espace. Vous devriez leur proposer de nouvelles acquisitions, quitte à ce que cela coûte plus cher. Voyez-vous, nous n?avons pas forcément les mêmes objectifs en ce qui concerne l?ambition de la Ville.

Quant à l?association de ?Belleville - Maison des jeunes et de la culture?, sur laquelle je m?interroge, je m?interroge d?un point de vue tout à fait différent parce que là, je trouve justement que vous avez un peu trop le souci de la rentabilité.

En effet, quand on étudie le budget de cette maison de la culture, on s?aperçoit que les placements financiers, d?après ce qui est indiqué - ce qui m?étonne beaucoup et c?est simplement pour cela que je voudrais avoir des précisions - sont de 678.243 euros en 2003 et qu?ils passent en 2004 à 837.000 euros. Je trouve que le président de cette association pourrait remplacer M. SAUTTER, à moins que je ne comprenne pas bien ce qui est écrit, parce que je ne saisis pas quel est l?intérêt de ces placements financiers pour une maison de la culture. Encore que dans les recettes, il y a un produit financier de 10.000 euros, ce qui ne fait pas apparaître un taux d?intérêt très intéressant.

Je m?interroge donc sur la raison d?être de ces placements financiers. A quoi correspondent-ils ? Et comment sont-ils passés de 678.000 euros à 837.000 euros ? J?ajoute qu?il y a en plus des provisions pour 250.000 euros. Donc là, nous avons affaire à un expert financier tout à fait rompu aux techniques du capitalisme. S?agissant d?une maison de la culture, je m?interroge et je voudrais que vous nous donniez des précisions, car cela me semble un peu surprenant.

Je vous remercie.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Madame AUTAIN, vous avez la parole.

Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, au nom de la 7e Commission. - Je ne reviens pas sur l?incise et la rentabilité de l?association précédente mais je suis prête à venir avec vous visiter un espace jeunes et une antenne jeunes aussi, pour que vous puissiez bien comprendre quel est le travail de ce type d?association et d?équipement, parce que je ne suis pas sûre que vous mesuriez parfaitement ce que font ces travailleurs sociaux de terrain.

Sur ce qui concerne la M.J.C. des Hauts de Belleville, en revanche, j?avais, comme vous, souligné ce point. Nous avons vu cela avec Marie-Pierre de LA GONTRIE et ses services qui ont aussi attiré l?attention sur ce point que vous soulevez et je suis prête, dans les semaines à venir, à vous donner de plus amples informations sur ce qu?il adviendra des subventions de la Ville, compte tenu des gestions de fonds par ailleurs. Mais ce n?est pas illégal, vous le savez parfaitement...

M. Laurent DOMINATI. - Je n?ai pas dit que c?était illégal.

Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, rapporteure. - Ce n?est pas du tout illégal. Donc on regarde et je suis tout aussi attentive à voir s?il ne faut pas réviser la subvention de la Ville au regard des sommes qui sont, par ailleurs, mises de côté par l?as-sociation.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci, Madame AUTAIN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 99.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Pas d?abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DJS 99).