Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mmes Nicole BORVO, Catherine GÉGOUT et les membres du groupe communiste relatif à la sauvegarde du Centre de documentation sur les drogues de l’hôpital Marmottan.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2006


 

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Nous passons maintenant en 6e Commission.

Je donne d?abord la parole à Mme BORVO pour le v?u référencé n° 5 dans le fascicule, relatif à l?hôpital Marmottan.

Mme Nicole BORVO. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, il s?agit du Centre de documentation sur les drogues de l?hôpital Marmottan dans le 17e arrondissement qui se trouve menacé. Ce centre rassemble beaucoup de documents, des livres, des rapports de recherche, des thèses et mémoires qui sont collectées depuis 10 ans. Ils sont en relation avec la thématique des addictions et, évidemment, le centre étant menacé, le poste de documentaliste - encore un - du centre est aujourd?hui menacé.

Je crois que ce centre est fréquenté par beaucoup de professionnels, non seulement français mais aussi étrangers, et l?idée de concentrer tous les moyens au bénéfice d?une seule structure, comme cela semble être le cas, ne nous paraît pas forcément pertinente. Au contraire, nous pensons que la diversité de l?accès aux sources est sans doute une meilleure façon de voir les choses.

Ce que nous vous proposons avec Catherine GÉGOUT et les élus de mon groupe, c?est que notre Maire intervienne auprès du Ministre de la Santé en faveur de la préservation de la documentation située à Marmottan, et bien entendu en même temps, du maintien du poste de documentaliste qui est visé.

Merci.

M. Eric FERRAND, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. LHOSTIS.

M. Alain LHOSTIS, adjoint. - Oui, le Centre de documentation Marmottan est effectivement un centre de référence, avec une documentation d?une grande richesse. Dans cette base de données biographiques, 30.000 documents français et étrangers et 9.000 documents constituent le fond de bibliothèque : monographies, rapports, actes de congrès, etc.

Comme cela a été dit, c?est un centre de renommée internationale. C?est un centre de recherches cliniques en lien avec le centre de soins spécialisés Marmottan. Il assure aussi de nombreuses formations pour les professionnels de toute discipline.

La décision de la MILT a été de créer dans chaque région un centre de formation et de ressources de drogues et des dépendances. Le centre pour l?Ile-de-France est géré par le CRIPS.

Evidemment, là, j?aurais peut-être une petite nuance avec vous sur le fait qu?à partir du moment où l?on conserve l?identité de la documentation et son lien original avec l?hôpital Marmottan, je crois que l?on doit pouvoir trouver des liens qui permettent de continuer à enrichir cet apport par les médecins et les chercheurs des différentes disciplines. Il faut évidemment s?appuyer sur les équipes de toxibase en lien avec les chercheurs pour maintenir et conserver la même exigence de qualité que précédemment.

Je propose que nous nous rapprochions effectivement de la MILT pour voir ce qu?il est possible de faire. C?est pour cela que je pense que nous pouvons voter ce v?u, qui nous incite à nous rapprocher du Ministère, donc de la MILT, en l?occurrence, pour que ce fonds soit préservé.

M. Eric FERRAND,adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2006, V. 90).