Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe M.R.C. relatif à un nécessaire hommage à Georges Besse.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2006


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u référencé n° 48 dans le fascicule qui est présenté par le Mouvement républicain et citoyen et qui est relatif à un hommage à Georges Besse.

(Le groupe ?Les Verts? quitte l?hémicycle).

Madame CAPELLE, vous avez la parole.

Mme Liliane CAPELLE. - Il y aura bientôt vingt ans que Georges Besse, Président de la Régie Renault, a été assassiné. Les membres du commando qui l?ont exécuté ont prétendu qu?il s?agissait d?une action politique.

Or, aucune idéologie en République ne justifie que l?on recoure au meurtre pour faire avancer ses idées.

Même si la France a heureusement échappé aux années de plomb à l?italienne, il est certain que ceux qui ont tué Georges Besse étaient des terroristes, des dévoyés.

Victime de son devoir, Georges Besse était un grand serviteur de l?Etat.

Né en 1927, élève de l?Ecole Polytechnique, ingénieur des Mines, il entre en 1955 à la Direction industrielle du Commissariat à l?Energie atomique.

Grand industriel, successivement, il sera l?artisan de la construction de l?usine de Pierrelatte, Président d?ALCATEL, artisan à la tête d?Eurodif de l?indépendance énergétique de la France. Puis, il prendra en 1985 la Direction de la Régie Renault.

Un soir de novembre 1986, il est abattu devant chez lui à Paris par des militants dits d?ultra gauche, enfermés dans une vision du monde manichéenne et totalement coupés des véritables aspirations du peuple dont ils s?étaient autoproclamés les défenseurs.

Notre Capitale, compte tenu de la personnalité de Georges Besse, de son rôle considérable et du caractère odieux de son assassinat, a déjà eu raison de lui rendre hommage puisqu?une allée porte son nom.

Georges SARRE a pris soin d?écrire à la famille de Georges Besse pour lui faire part de cette intervention. L?hommage qui doit lui être rendu, en apposant une plaque sur l?immeuble où il a vécu, devra bien évidemment être soumis à l?accord explicite de ses proches.

Le v?u est le suivant : qu?une plaque commémorative soit apposée à l?occasion des 20 ans de son lâche assassinat sur la façade du domicile de George Besse.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame CHRISTIENNE, vous avez la parole.

Mme Odette CHRISTIENNE, adjointe. - Georges Besse, en effet, entre autres activités, était un des architectes du programme nucléaire français. Ce qui au temps de la réalisation de Pierrelatte lui a valu, indirectement, un éloge.

De Gaulle ?Les réalisations, comme l?usine de Pierrelatte, permettent de montrer et de présenter ce que vaut un peuple, ce qu?il vaut dans son temps, ce qu?il sait faire, ce qu?il veut faire?.

Cette réalisation, en même temps qu?elle contribuait à écarter la guerre, était une base pour le développement industriel et, par conséquent, le progrès.

Quant à la vie industrielle, si Georges Besse disait l?évidence du profit dans la vie industrielle, il considérait par ailleurs que 1 franc gagné était un revenu supplémentaire à distribuer, que 1 franc économisé était une épargne dans le travail des hommes ou dans la consommation des ressources. Son attitude vis-à-vis de l?ensemble de ses collaborateurs était telle que les messages les plus émouvants furent souvent ceux des plus modestes, car ils appréciaient la considération qu?il portait à tous. Et les ouvriers de Renault, au moment critique, avaient reconnu qu?il avait été soucieux de limiter leurs difficultés. Il n?avait pas le narcissisme de beaucoup de patrons.

L?assassinat a mis fin à la vie d?un homme droit, qui avait l?intelligence des êtres et des choses. Je propose donc un avis favorable pour que la plaque soit apposée sur les murs de son domicile.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, ce v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2006, V. 112).