Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe “Les Verts” relatif à la commémoration du 20e anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2006


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 55 dans le fascicule, déposé par le groupe ?Les Verts?, est relatif à la commémoration du 20e anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Monsieur GAREL, vous avez la parole.

M. Sylvain GAREL. - Merci.

Je vais être un tout petit peu plus long, parce que c?est le 20e anniversaire de Tchernobyl, nous souhaiterions que la Ville s?inscrive dans ces commémorations d?une façon plus forte. Il y a déjà un certain nombre d?arrondissements, et en particulier celui dirigé par mon collègue Jacques BOUTAULT, qui se sont investis dans cette commémoration. Il y a un certain nombre aussi de secteurs de la Mairie de Paris qui s?y sont investis. Nous souhaiterions donc à travers ce v?u que la Ville fasse une communication plus large de ce soutien à cette commémoration.

Comme je veux faire court et que parfois un dessin ou une photo est plus parlant qu?un long discours, je voudrais juste vous présenter cette photo d?un enfant victime de Tchernobyl et vous dire que cela peut arriver de nouveau, surtout si on relance le nucléaire en France ou en Europe.

Je vous remercie.

M. Laurent DOMINATI. - Vous en êtes sûr ?

M. Sylvain GAREL. - La photo ? Oui j?en suis sûr. Oui.

M. Laurent DOMINATI. - Combien de morts à Tchernobyl ?

M. Sylvain GAREL. - Plusieurs milliers.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je remercie les auteurs du v?u, Sylvain GAREL et Jacques BOUTAULT et les élus du groupe ?Les Verts?.

Ils ont raison de rappeler la tragédie continentale qu?a constitué l?explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 1986.

Aux victimes directes de l?explosion, il faut ajouter des personnes touchées en Russie, Ukraine, au Bélarus, puis dans de nombreux pays d?Europe dont la France. Le nuage ne s?est pas arrêté aux Alpes !

Un intervenant. - Malgré ce qu?avait dit MADELIN à l?épo-que.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - La Ville de Paris dans ce contexte est tout à fait disposée à étudier des demandes éventuelles qui lui seraient faites permettant d?améliorer l?information des Parisiens sur cette catastrophe et ses conséquences.

A ce jour, à ma connaissance aucune demande ne nous est vraiment parvenue. Nous sommes disponibles pour aider à la communication des manifestations organisées par les mairies d?arrondissement.

S?agissant de la référence à la commémoration du 60e anniversaire du bombardement atomique sur Hiroshima et Nagasaki que mentionnent les auteurs du v?u, je tiens à rappeler que la manifestation organisée, une exposition de photographies et d?objets en provenance du musée de la paix d?Hiroshima, avait été conjointement décidée par les maires d?Hiroshima et de Paris. Outre le symbole de la paix, elle rajoutait des liens d?amitié entre nos deux villes. Cette exposition a été un énorme succès puisqu?elle a reçu des milliers de visiteurs, notamment chez les scolaires.

Compte tenu de ces considérations, je suis favorable à l?adoption de ce voeu.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2006, V. 117).