Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à la communication sur le débat public portant sur l’extension du tramway T3.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2006


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons passer maintenant au v?u référencé n° 63 dans le fascicule relatif à la communication sur le débat public portant sur l?extension du tramway T3.

Madame DOUVIN, vous le présentez ?

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Oui, il s?agit donc du débat public sur l?extension du tramway. Cette concertation arrive à mi-parcours. De la bouche même du président de la commission ad hoc, elle suscite peu de présence aux réunions puisqu?il cite entre 80 et 150 personnes. Tout se passe un peu comme si les Parisiens ou bien pensaient que tout était déjà réglé d?avance ou bien que la capacité des personnes susceptibles de venir aux réunions était atteinte.

Pourtant ce sujet mérite bien débat. C?est pourquoi face à cette situation, une situation nouvelle constatée par le déficit de fréquentation des réunions, nous suggérons à la Ville de Paris de proposer à nouveau à la commission la mise à disposition de moyens de communication dont elle dispose. Ceci venant en sus de la rallonge de 100.000 euros qui vient d?être décidée pour imprimer 300.000 tracts supplémentaires.

Je rappelle que l?esprit du débat public est bien de donner la parole à la population, celle des élus et des décisionnaires devant à ce stade s?effacer devant celle des Parisiens.

C?est pourquoi j?ai été tout à fait surprise de l?intervention de M. BAUPIN à la mairie du 17e la semaine dernière. Réunion au cours de laquelle il a plusieurs fois interpellé directement les élus de cet arrondissement, sollicitant leur avis immédiat sur l?éventuelle prolongement du tramway au-delà de la porte de la Chapelle.

Je rappelle?

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Ce n?est pas vrai, ne faites pas semblant.

Mme Laurence DOUVIN. - Je ne fais pas semblant, j?ai des oreilles. J?ai entendu deux fois vos questions directes.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Pas du tout.

Mme Laurence DOUVIN. - Tout à fait. Permettez-moi de poursuivre.

Je rappelle que l?extension du T3 comporte 2 tronçons, l?un à l?Ouest du pont du Garigliano à la Porte d?Auteuil, et l?autre à l?Est et au Nord de la porte d?Ivry à la porte de la Chapelle.

L?idée de renoncer au tronçon ouest pour prolonger le tronçon nord au-delà de la porte de la Chapelle ne fait pas partie du débat, même si cette prolongation a été évoquée par les élus du 18e d?ailleurs au détour d?un v?u.

Et, Monsieur BAUPIN, si je vous ai bien entendu il y a un instant, vous venez justement de parler d?un problème de timing. Je ne comprends pas parce qu?il y a contradiction entre votre attitude d?il y a quelques minutes et votre attitude qui a été à la mairie du 17e de demander en public une réponse immédiate aux élus du 17e sur quelque chose qui n?est pas à l?ordre du jour.

Je constate donc que ce débat a été saucissonné, alors que le Maire de Paris avait affirmé que le tramway avait été conçu sur les Maréchaux pour effectuer une boucle complète. Vous avez choisi de procéder par tronçons en n?abordant pas la question dans sa totalité, en particulier pas le problème des ruptures de charge.

Nous aurons certainement l?occasion de revenir sur ce débat mais je tenais à dire que si les moyens de la consultation actuelle devaient être renforcés, et je suis pour qu?ils soient renforcés et mon groupe aussi, il n?en demeure pas moins que je constate que ces limites s?imposent également à M. BAUPIN que celui-ci le veuille ou non.

Merci.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Vous avez la parole, Monsieur BAUPIN, rapidement.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Je crains encore qu?il y ait beaucoup de confusion, Madame DOUVIN, dans vos réflexions.

Mme Laurence DOUVIN. - Beaucoup de gens vous ont entendu. Il y en a 200 à 250.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Tout à fait. J?ai bien relayé la demande des conseillers de quartier du 17e qui demandaient à la mairie du 17e arrondissement si elle souhaitait accueillir un débat en mairie du 17e arrondissement sur la prolongation du tramway et pas de décider, d?ores et déjà, de prolonger ou pas le tramway des Maréchaux.

Si vous me permettez, Madame DOUVIN, de vous répondre. En tout état de cause, j?écrirai à Mme de PANAFIEU, maire du 17e arrondissement, pour qu?elle prenne une position officielle, pour que l?on sache enfin si elle souhaite ou si elle ne souhaite pas que les habitants du 17e arrondissement puissent débattre de l?extension du tramway.

C?est tout à fait différent du fait de prendre une position immédiate du Conseil de Paris sur cette extension, ce qui était proposé par le voeu précédent. La question qui se pose, n?est pas simplement de dire qu?on aimerait bien qu?il y ait un débat mais de savoir, quand il est proposé, si on accepte ou pas que ce débat ait lieu dans son propre arrondissement.

J?ai senti beaucoup de frilosité de la part de Mme de PANAFIEU et de vous-même et beaucoup de nervosité autour de cette question qui visiblement vous dérange. Mais excusez-nous, vous ne pouvez pas être à la fois juge et partie, dire ?il faut un débat? et en même temps, lorsqu?on propose qu?il y ait un débat, ne pas l?accepter. Donc sur cette question, nous entendrons?

Mme Laurence DOUVIN. - Vous savez ce qu?est le saucisson.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Mais justement ! Justement sur cette question, nous attendrons quelle sera la réponse de Mme de PANAFIEU avec beaucoup d?intérêt.

En ce qui concerne votre v?u, comme je vous l?ai indiqué en 3e Commission, il n?est pas recevable à partir du moment où ce que vous nous proposez va au-delà du mandat de la Ville de Paris et vise à imposer à la commission particulièrement en débat public des moyens qu?elle n?a pas souhaités.

Je donne donc un avis défavorable à ce v?u.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.