Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - QOC 2000-613 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police relative à la vitesse des véhicules dans le bois de Boulogne (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2000


Libellé de la question :
"M. Claude GOASGUEN souhaite attirer l'attention de M. le Préfet de police sur la vitesse des véhicules dans le bois de Boulogne (16e).
De nombreux Parisiens - et en particulier des familles et des personnes âgées - s'inquiètent de la vitesse excessive de certains véhicules dans les artères du bois de Boulogne et des risques que cela entraîne pour la traversée des piétons, des cyclistes et des personnes en rollers.
M. Claude GOASGUEN demande à M. le Préfet de police les mesures qu'il compte prendre pour ralentir la vitesse des automobiles dans le bois de Boulogne."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"L'arrêté préfectoral du 10 décembre 1999 limite la vitesse à 50 kilomètres par heure dans les voies circulées du bois de Boulogne. Par ailleurs, la signalisation a été renforcée dernièrement dans ce bois par l'implantation de panneaux rappelant aux usagers la vitesse limite.
Un projet de réaménagement de ce site est en cours d'élaboration par les services concernés de la Mairie de Paris visant à améliorer les conditions de sécurité en restructurant les carrefours à caractère dangereux sous forme de rond-point ainsi qu'en créant sur la chaussée des îlots destinés à protéger la traversée des piétons.
Une commission de concertation sur le réaménagement du bois de Boulogne, à laquelle participent les élus parisiens et des communes limitrophes, les services de la Préfecture de police et ceux de la Mairie de Paris a également été mise en place, et l'un des projets qu'elle étudie actuellement concerne la fermeture de certaines voies.
De nombreux contrôles de vitesse sont réalisés par les effectifs de police dans ce secteur.
C'est ainsi qu'au cours de la période du 1er janvier au 31 octobre 2000, 313 opérations de contrôles de vitesse par "radar-photo" y ont été menées, donnant lieu à la prise de 15.203 photographies pour dépassement de la limite de vitesse autorisée et 63 opérations de même nature par "radar-interpellation" ont été également diligentées, entraînant la rédaction de 659 procés-verbaux pour le même motif.
A la faveur de votre intervention, je n'ai pas manqué de renouveler les instructions aux services de police afin que les actions de surveillance et de répression soutenues continuent d'être exercées dans le bois de Boulogne."