Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

115 - QOC 2000-668 Question de Mmes Martine DURLACH, Gisèle MOREAU, M. Michel TUROMAN et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris relative au carrefour "Alésia - Tombe-Issoire" (14e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2000


Libellé de la question :
"Le carrefour "Alésia - Tombe-Issoire" (14e) est l'un des plus dangereux de Paris. Associations et riverains souhaitent son réaménagement et la Ville de Paris s'était engagée à mettre en place un Comité de concertation.
Or, un projet de réaménagement vient d'être décidé par la Ville de Paris unilatéralement. Les habitants du quartier ne peuvent l'accepter et souhaitent que les engagements pris par la Ville soient tenus.
Aussi, Mmes Martine DURLACH, Gisèle MOREAU, M. Michel TUROMAN et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur indiquer quand ce Comité de concertation sera mis en place afin de définir un projet répondant aux demandes des associations et des riverains."
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"L'examen du fichier municipal des accidents corporels sur la période 1995-1999 montre que les conditions de sécurité au carrefour des rues d'Alésia, Sarrette, de la Tombe-Issoire sont effectivement peu satisfaisantes. Toutefois, cette analyse qui ne laisse transparaître aucun point d'accumulation particulier d'accidents impliquant des piétons, montre que la majorité des accidents a pour cause l'inobservation des prescriptions réglementaires en place, tant par les automobilistes que par les piétons.
A ce carrefour, toutes les traversées piétonnes matérialisées sont protâgées par une signalisation lumineuse tricolore. dès 1997, la signalisation tricolore a été modifiée afin de réduire le temps de décalage entre les feux d'entrée et de sortie du carrefour sur la rue d'Alésia. Un appareil de contrôle de franchissement du feu rouge destiné à identifier les automobilistes contrevenants a également été mis en place rue d'Alésia.
Par ailleurs, afin de renforcer la perception et le respect de la signalisation par les automobilistes, deux panneaux signalant la présence d'enfants ont été mis en place mi-1999 rue d'Alésia, de part et d'autre du carrefour, de même qu'un complément de feu sur potence fin 1999.
Les accidents répertoriés à cette intersection résultant du non-respect de la signalisation par l'ensemble des usagers, la mise en place des équipements précités a permis de constater une nette amélioration des conditions de sécurité. En effet, l'analyse des éléments statistiques indique une diminution probante du nombre des accidents répertoriés à cette intersection, où il n'a été relevé aucun accident mettant en cause des piétons en 1998, et un seul en 1999, celui-ci résultant du refus de la priorité piétonne par un automobiliste.
Afin de complèter les équipements de sécurité de ce carrefour, notamment au bénéfice des piétons, un aménagement provisoire visant à tester l'efficacité d'un îlot central qui, du fait de la création d'une chicane contraindra les automobilistes à réduire sensiblement leur vitesse, a été mis en place le 25 octobre dernier. Cet aménagement constitué de blocs modulables permettra de dimensionner au mieux la géomètrie de l'îlot et ainsi d'en définir ses contours en vue d'un aménagement définitif si l'expérience s'avérait concluante, aménagement qui sera bien évidemment présenté aux associations et aux riverains."