Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

161 - QOC 2000-683 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris relative au passage souterrain situé quai Malaquais (6e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2000


Libellé de la question :
"Le passage souterrain situé quai Malaquais (6e), a été autoritairement supprimé depuis plusieurs mois au motif qu'il provoquait un encombrement permanent au débouché du pont du Carrousel.
Le nouvel aménagement de voirie à cet endroit n'a absolument pas résolu les difficultés, les encombrements restant identiques à la situation précédente.
M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Maire de Paris les mesures qu'il entend prendre dans ce secteur et s'il compte rouvrir le passage en question qui avait au moins pour avantage de diviser les flux de circulation."
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"Contrairement à ce qu'indique l'auteur de la question, le passage souterrain situé quai Malaquais, et quai Voltaire, n'a pas été supprimé pour des raisons d'encombrement de circulation au débouché du pont du Carrousel.
En effet, cette opération, dont les travaux ont été achevés au début du mois de septembre 2000, était une composante du projet d'aménagement des quais hauts de la Rive gauche, qui s'étendait du pont de Sully au pont de la Concorde. L'objectif général du projet était de participer à la mise en valeur du site de la Seine, en rétablissant une convivialité urbaine, avec une réduction de la présence excessive de l'automobile, au profit des piétons, vélos et transports collectifs. Aux abords du pont du Carrousel, la volonté était de redonner une qualité à la promenade côté Seine.
La suppression du passage souterrain a permis l'aménagement d'un large trottoir de part et d'autre de la tête du pont du Carrousel, accompagné d'un site propre pour les bus et d'une piste cyclable, quai Malaquais.
La circulation gênérée par les véhicules qui empruntaient le passage souterrain, au droit de la tête du pont du Carrousel, ne pouvait avoir, par nature, d'incidence sur la circulation venant de ce même pont. En revanche, au débouché du passage, des difficultés de circulation existaient, en raison des possibilités de cisaillement entre les véhicules circulant sur le quai Voltaire et voulant tourner à droite, pour emprunter le pont Royal, et les véhicules venant du passage souterrain, qui se dirigeaient vers le quai Anatole-France.
En ce qui concerne les conditions de circulation mesurées avant et Après l'aménagement, le volume de trafic est en baisse significative sur l'ensemble des quais aménagés entre le pont de Sully et la place de la Concorde. Ceci permet de conserver des conditions d'exploitation de la circulation sur le tronçon Pont-Neuf - Pont-Royal inchangées. En effet, sur ce tronçon les variations des indicateurs de circulation constatées sont cohérentes avec celles de l'ensemble du réseau parisien."