Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

116 - QOC 2000-669 Question de M. Henri MALBERG, Mme Gisèle MOREAU, M. Michel TUROMAN et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris sur l'opération démolition-construction dans l'ensemble immobilier "Villiot-Rapée" (12e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2000


Libellé de la question :
"Une opération de construction-démolition va être réalisée en plusieurs phases dans l'ensemble immobilier "Villiot-Rapée" (12e).
Habité par des locataires bien souvent de conditions très modestes, ces bâtiments appartiennent à l'O.P.A.C. de Paris et les premiers travaux doivent commencer dès le début de l'année 2001.
Or, malgré une concertation jugée positive par les locataires, de nombreux sujets d'inquiétude demeurent. Ils concernent les relogements, le niveau des loyers Après reconstruction, le mode de chauffage.
Aussi, M. Henri MALBERG, Mme Gisèle MOREAU, M. Michel TUROMAN et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur indiquer :
1) sur combien de temps s'étalera la totalité de cette opération ;
2) combien de relogements ont été proposés, combien ont été acceptés ou refusés et combien de propositions restent à faire à quelques semaines du début des travaux ;
3) les mesures qu'il compte prendre afin que l'incidence de cette reconstruction sur le niveau actuel des loyers soit la plus faible possible ;
4) de quel type de chauffage seront dotés les nouveaux immeubles."
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
"L'opération de démolition-reconstruction du groupe "Villiot-Rapée" se déroulera en 3 phases : la première phase (décembre 2000 à septembre 2003) concerne la démolition des bâtiments A/B/C, soit 38 logements, et la construction des lots 1/2/3, soit 165 logements.
Les deux dernières phases, qui débuteront à partir de 2003, comprennent le relogement des locataires puis la démolition des bâtiments D et F (150 logements), la construction des lots 4 et 5 (61 logements), le relogement des locataires et la démolition des bâtiments E et G (107 logements), et enfin la construction du lot 6 (30 logements).
Ne sont pour l'instant concernés par les relogements que les 38 locataires des 3 premiers bâtiments A/B/C, situés sur le quai de la Rapée, qui doivent être démolis en 2001.
Sur ces 38 locataires, 25 ont accepté un relogement provisoire ou définitif.
Des propositions seront faites très prochainement aux locataires qui restent à reloger.
Le loyer moyen appliqué aux locataires du groupe est actuellement de 18,23 F le mètre carré habitable. Le 9 novembre dernier, des propositions ont été faites et acceptées par l'Amicale des locataires sur la base d'un loyer minoré de 22,50 F le mètre carré habitable Après travaux, compatible avec un financement PLUS construction-démolition.
Ce loyer, de l'ordre de 20 à 25 F le mètre carré habitable, reste très inférieur à celui résultant d'une opération de type PALULOS ou de type PLUS classique.
Le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire des nouveaux logements sont de type collectif (chauffage urbain C.P.C.U.). Il faut préciser qu'il s'agit du même mode de chauffage que celui existant à ce jour sur le site."