Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DDATC 89 - Subvention à l'association "Blomet Paradiso" (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2009


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons maintenant au projet de délibération DDATC 89 portant attribution d'une subvention à l'association "Blomet Paradiso".

La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, vous nous proposez de voter une subvention pour l'association Blomet Paradiso.

Cette association, créée en 2003, rassemble principalement des habitants de la rue Blomet, soucieux de préserver le caractère et le charme de cette voie ancienne, puisqu'elle figure déjà, en effet, sur le plan de Jouvin de Rochefort de 1672 sous le nom de "chemin d?Issy et de Meudon".

Depuis cette époque, le chemin Blomet s'est construit, s?est peuplé et serpente toujours au c?ur du 15e, entre les grandes rues de Vaugirard et Lecourbe.

Ses habitants aiment à juste titre son côté village et l'association qu'ils ont formée vise à y renforcer la qualité de vie et le lien social.

C'est pourquoi, ses actions consistent à organiser des fêtes et des expositions, à publier des études et surtout à prendre une part active à la vie locale du 15e arrondissement, en participant de manière très significative aux conseils de quartier.

Sur la proposition de Blomet Paradiso, une belle ?uvre d'art du 15e arrondissement, assez méconnue, il faut le dire, "L'oiseau lunaire" de Juan Miro, va accéder à une notoriété plus grande. En effet, le square qui l?abrite va bientôt s'appeler "square de L'oiseau lunaire" (Je signale d?ailleurs que cette ?uvre vient malheureusement d'être taguée ; c?est ce que ma collègue, Claire de CLERMONT-TONNERRE, m?a dit ce matin).

Monsieur le Maire, Blomet Paradiso est une association exemplaire au service de notre patrimoine et de nos concitoyens qui participe d'une manière appréciée de tous à l'animation du 15e arrondissement.

Sa demande de subvention correspond à l'ambition de son programme 2009 et nous regrettons la modestie de la somme que vous envisagez de lui octroyer.

C'est pourquoi la majorité du Conseil du 15e arrondissement a souhaité que lui soit attribuée une subvention de 5.000 euros, correspondant à ses besoins et lui permettant de mettre en ?uvre ses projets.

Je me fais aujourd?hui l'interprète de mes collègues pour vous demander, Monsieur le Maire, de bien vouloir accepter notre amendement.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants).

(M. François DAGNAUD, adjoint, remplace M. le Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Madame.

Nous proposons à M. Hamou BOUAKKAZ de répondre directement à Mme MACÉ de LÉPINAY.

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Mes chers collègues, cette demande a été fort bien défendue par Mme MACÉ de LEPINAY, et nul ici ne conteste le travail fait par Blomet Paradiso dans le 15e arrondissement.

Oui, mais voilà ! La collectivité parisienne subventionne plus de 3.000 associations pour un montant de 175 millions d'euros. Si certains élus sur ces bancs se font élire sur la résorption des déficits et les aggravent dans des conditions épouvantables, nous avons une autre logique et nous tâchons de contenir les budgets et d'appliquer des critères à nos subventions qui tiennent compte de la situation objective des associations que nous subventionnons.

En l'espèce, Blomet Paradiso est subventionnée par la Direction des Affaires culturelles, une subvention est d'ailleurs à l'étude venant de cette direction. Par ailleurs, elle dispose d'une autonomie de financement qui lui permet de fonctionner pendant six mois sans difficulté. J'ai donc statué pour une subvention de 2.500 euros, ce qui me paraît tout à fait conforme à la demande légitime de l'association.

Enfin, et naturellement, Monsieur le Maire du 15e arrondissement, sur son enveloppe fonds du maire, peut choisir naturellement d'abonder cette subvention pour permettre un fonctionnement optimal de cette association.

Je ne doute pas que?

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Je n?ai pas 8 milliards de budget !

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint, rapporteur. - Moi non plus, Monsieur GOUJON, je suis navré.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - La Ville, oui !

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint, rapporteur. - Oui, mais nous gérons en bon père de famille. L'Etat, chers amis, a 140 milliards de déficit alors que le déficit devait être résorbé fin 2010. Je suis navré de devoir rappeler ces faits. Et M. le Président LAMOUR sait très bien à quel point le budget dédié à la vie associative, entre son Ministère et celui-ci, a été gravement entamé.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - On en reparlera pour Jean Bouin !

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint, rapporteur. - Nous en reparlerons pour Jean Bouin, nous allons construire un stade enfin accessible aux personnes handicapées, et je m'en réjouis d'avance. Enfin, ce n'est pas le débat, ne polémiquons pas. Je ne puis, même si je le voulais, abonder cette subvention. Croyez bien que j'en suis navré et je réitère mon souhait que les fonds du Maire du 15e arrondissement viennent abonder cette subvention.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste, radical de gauche et apparentés, Communiste et élus du Parti de Gauche, du Mouvement républicain et citoyen et "Les Verts").

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci, Monsieur BOUAKKAZ.

Est-ce que l?amendement est maintenu ? Oui.

Nous avons noté l'appel lancé par M. l'adjoint au Maire du 15e arrondissement.

Je mets aux voix, à main levée, l'amendement n° 5 assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

L'amendement n° 5 est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDATC 89.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DDATC 89).

Je vous remercie.