Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l'annulation du concert gratuit Anuncio sur la butte Montmartre le 29 août dernier.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2009


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons au v?u n° 55 du groupe U.M.P.P.A., relatif à l'annulation du concert gratuit Anuncio sur la butte Montmartre.

C?est M. Jérôme DUBUS qui interroge M. Christophe GIRARD.

M. Jérôme DUBUS. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, le 29 août dernier, devait se tenir un concert sur la butte Montmartre, organisé par une association qui s'appelle Anuncio, et qui rassemble de jeunes chrétiens qui ont décidé de s'engager dans la vie de la cité.

Il y avait déjà eu un problème un an avant, au mois d'août 2008, puisque ce concert, qui était annoncé, n'avait pas pu se tenir.

Et là, rebelote, si je puis dire ! Malgré un dossier qui a été déposé le 1er avril, c'est-à-dire quatre ou cinq mois avant la tenue de ce concert, l'association n'a reçu une réponse de la part de la Ville que très peu de temps avant, avec une interdiction de tenir ce concert entre 19 heures 30 et 22 heures.

L'argument invoqué était d?ailleurs assez curieux puisqu'il s'agissait de préserver la tranquillité des riverains mais seulement jusqu'à 22 heures. Un peu étrange !

A 15 jours de l'événement, c'est un concert préparé depuis plus d'un an, rassemblant plus de 25 bénévoles, réunissant 35 artistes, qui a été annulé, constituant évidemment un préjudice financier important pour l'association mais aussi un discrédit majeur, puisque c'était la deuxième fois que ce concert était annulé.

Faisant écho à ce qui a été dit au conseil d'arrondissement du 18e à la suite d'une question orale de mon collègue Pierre-Yves BOURNAZEL, nous souhaiterions avoir un certain nombre de précisions sur ce sujet et savoir, de la part de la Mairie de Paris, ce qui s'est réellement passé avec cette association, pour que cela ne puisse pas se reproduire l'année prochaine et que cette association puisse tenir cette festivité au mois d'août 2010.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur DUBUS.

Je donne la parole à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - En préambule, je voudrais à nouveau souhaiter une bonne Saint Jérôme à M. DUBUS, M. COUMET et M. MARTIN.

Vous savez, vous connaissez le dicton : à la Saint Jérôme, prend garde aux hématomes !

(Rires dans l'hémicycle).

Je vais être assez précis.

La présentation qu?a faite notre collègue Jérôme DUBUS n?est pas totalement exacte et, d?ailleurs, je tiens à sa disposition, tout comme la Préfecture de police, avec laquelle nous avons échangé sur ce dossier en toute transparence, en toute honnêteté et objectivité?

Les courriers seront à votre disposition, cher Jérôme DUBUS, pour que vous sachiez vraiment ce qui s'est passé.

Concernant l'été 2008 d?abord, les événements ne se sont pas déroulés comme décrits par notre collègue DUBUS. La Compagnie du Mystère Bouffe, qui organise le festival des Tréteaux Nomades depuis 1999 - donc bien avant nous -, avait déposé une demande d'occupation du domaine public à laquelle la Ville de Paris avait répondu favorablement, comme chaque année depuis 1999.

Quant à la manifestation programmée par l'association "Anuncio", elle avait été autorisée sous réserve de limiter les nuisances sonores en soirée, afin de ne pas perturber la représentation non sonorisée de la "Compagnie du Mystère Bouffe".

La Mairie de Paris ne peut donc être accusée de ne pas avoir informé l'association de l'existence du "Festival Tréteaux Nomades" qui était antérieur et depuis 1999, et répété chaque année.

Malgré cette condition l'association "Anuncio" a présenté un concert amplifié, proche de la techno, qui a empêché la tenue du spectacle en matière de décibels ; la force était proche de la Techno Parade.

Pour l?année 2009, "La Compagnie du Mystère Bouffe" a déposé très tôt sa demande, bien en amont, d'occupation du domaine public pour la 10e édition. "Anuncio", par ailleurs, a déposé sa demande en avril, pour une manifestation se tenant le 29 août, le même jour qu'un spectacle de la "Compagnie du Mystère Bouffe". Hasard des calendriers.

La Ville de Paris et la Préfecture - je remercie d?ailleurs M. VEDEL qui m?a éclairé sur les procédures - ont autorisé la tenue de la manifestation de "Anuncio" toute la journée jusqu?à 19 heures 30 mais n?ont pas autorisé la tenue d?un concert amplifié à 20 heures afin de permettre la tenue du spectacle non sonorisé du "Festival Tréteaux Nomades". Il ne s'agit nullement de discrimination, vous imaginez bien. Si la Ville de Paris souhaitait réellement empêcher la tenue de "Anuncio", de sa manifestation, aucune autorisation n'aurait été délivrée, ce qui est loin d'être le cas. Je crois qu'il faut que dans une charité réciproque tout le monde se respecte.

Plusieurs échanges ont eu lieu dès le mois de juillet entre mon cabinet, l'association "Anuncio", la mairie 18e, la délégation générale aux événements et au protocole et la Préfecture de police de Paris, ici présente, en son corps et âme par M. VEDEL.

L'association "Anuncio" nous a fait part de sa compréhension et de sa volonté de compromis en proposant, soit de faire un concert acoustique, soit de déplacer le concert sur une place à proximité, ce que nous avons entendu avec évidemment un avis favorable.

Finalement "Anuncio" a choisi d'annuler le concert. Ce n'est nullement une décision de la Ville de Paris, contrairement à ce qui est annoncé par M. DUBUS, mais à qui il manquait, je pense, un certain nombre d'informations. Je le crois de bonne foi.

Pour l?édition 2010, les réunions de concertation seront mises en place avec les deux associations dès le mois prochain pour explorer toutes les solutions possibles permettant d'éviter que la situation se reproduise l'an prochain. Je suis certain que tout le monde trouvera sa place à la table de Paris.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Monsieur GIRARD.

Monsieur le Représentant du Préfet de police veut ajouter quelques propos.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire chargé de la culture, simplement pour rendre à César ce qui appartient à César, la Préfecture de police sur les manifestations sur la voie publique se positionne essentiellement sur les questions de sécurité, et non sur l?opportunité du choix entre les manifestations.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci.

Si j?ai bien compris, Monsieur GIRARD, vous demandez à M. DUBUS de retirer son v?u parce qu'il manquait d'information, sinon vous seriez amené à donner un avis défavorable ?

M. Jérôme DUBUS. - C'est un v?u qui avait besoin d'une explication. Nous l'avons eue. J'espère qu'en 2010 cette association pourra tenir son concert, c'est tout ce que je souhaite. C?est assez clair. Mais Christophe GIRARD s'est à peu près engagé aujourd'hui à ce qu?elle puisse tenir son concert.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Parfait. Le v?u n° 55 est retiré.