Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DVD 210 - Signature d'une convention de partenariat avec la région Emila Romagna, coordinatrice du projet européen SUGAR relatif à la diffusion de bonnes pratiques en matière de logistique urbaine.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2009


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DVD 210.

La parole est à Mme Laurence DOUVIN.

Mme Laurence DOUVIN. - Monsieur le Maire, cette fois-ci, nous parlons du programme des marchandises, c'est le programme "SUGAR", c'est une meilleure organisation de la logistique en ville et nous ne pouvons que nous féliciter de voir la Ville de Paris participer avec l?I.N.R.E.T.S. et le laboratoire d?économie des transports à un programme européen qui se préoccupe de la diffusion des bonnes pratiques.

Il est vrai que le transport urbain de marchandises a longtemps été le parent pauvre des politiques de mobilité urbaine et il nous semble nécessaire de prendre pour la Ville de Paris un nouveau départ, notamment sous l'angle immobilier.

En effet, le fait de positionner des espaces logistiques urbains est indispensable et c'est sur ce plan qu'il me semble que les choses pourraient aller plus vite.

C?est pourquoi je voudrais évoquer tout d'abord la zone Cap 18 ; où en sommes-nous aujourd'hui du devenir des deux halles et qu'en est-il du lancement annoncé d'un concours d'architectes et de moyens de lutter contre les problèmes de bruit ?

J'aurais une même question concernant le terrain de sport Suzanne Lenglen, sous lequel il y a un parc de stationnement de 5.000 mètres carrés fermé, dépendant de la DJS et qui pourrait être utilisé pour un espace logistique.

Enfin, concernant la gare souterraine des Gobelins, un terrain appartient à R.F.F. C?est une zone, d?une superficie de 85.000 mètres carrés, répartie en deux niveaux, dont l'un est occupé par la Caisse des dépôts et consignations et l'autre vide mais non désamianté.

Dans ce projet de délibération, la Ville de Paris déclare considérer le transport de marchandises comme une priorité au sein de ses politiques d'aménagement de l'espace urbain, au même titre que la mobilité des voyageurs.

Autant nous apprécions l'adhésion à un programme européen, c'est un point tout à fait positif, mais nous chercherions aussi volontiers à avancer concrètement pour se donner les moyens de créer de nouveaux espaces logistiques et une nouvelle pratique de ces livraisons en ville.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je donne la parole à Mme Annick LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci.

Effectivement, la Ville adhère au projet européen "SUGAR". Il s'agit d'un projet piloté par la région Emila Romagna, qui est une région italienne, et auquel sont associées également beaucoup d'autres collectivités : Londres, Barcelone, des villes espagnoles, polonaises? je ne vais pas toutes les citer, ainsi que l?Association des villes européennes "Polis".

L'objectif de ce projet, vous l?avez d?ailleurs dit brièvement, Madame DOUVIN, est de favoriser les échanges entre les collectivités qui ont ou qui souhaitent engager des actions pour développer les bonnes pratiques en matière de logistique urbaine et de livraison de marchandises.

Ce projet s'inscrit pleinement dans la démarche que la Ville a engagée avec la charte marchandises, qui a été signée en juin 2006 avec les professionnels du transport de marchandises et les représentants des commerces, les partenaires institutionnels que sont la Région, la R.A.T.P. et la S.N.C.F., etc.

Cette charte a pour but de conjuguer les préoccupations environnementales et de soutenir une activité essentielle au dynamisme économique de Paris. Je réunis très prochainement, le 5 octobre, tous les signataires pour dresser un bilan de cette charte et lancer une réflexion sur de nouvelles orientations. L'objectif est bien sûr d'aboutir à un nouveau texte encore plus ambitieux que le précédent et cet objectif, nous le fixons courant 2010.

Les questions que vous avez posées précisément sur des lieux pour pouvoir achalander les marchandises seront étudiées dans cette nouvelle charte et à l'ordre du jour de notre toute prochaine réunion.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 210.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DVD 210).