Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif au Musée en herbe. Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la situation de l'association le Musée en herbe. Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au Musée en herbe. Vœu déposé par M. Claude GOASGUEN relatif au Musée en herbe.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2009


 

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous arrivons à l'examen de v?ux qui ne se rattachent à aucun projet de délibération, en commençant par ceux qui concernent le Musée en Herbe : les v?ux nos 49, 50, 51 et 52.

Il y a quatre intervenants : Danielle FOURNIER pour le v?u n° 49, puis M. LAMOUR ou qui il désignera pour le v?u n° 50, le président BROSSAT ou quelqu'un proche de lui pour le v?u n° 51, et M. GOASGUEN ou quelqu'un proche de l'U.M.P.P.A. pour le n° 52.

Je donne la parole à Mme Danielle FOURNIER, qui a une minute puisqu?il s?agit d?un v?u.

Mme Danielle FOURNIER. - Le Musée en Herbe, depuis une trentaine d'années, propose pour les jeunes, voire les très jeunes, des animations, des expositions, des ateliers, bref l'accès à l'art sous une forme ludique pour développer la créativité, la curiosité, la sensibilité des enfants.

Ce musée a subi ou a voulu, dirons-nous, un certain nombre d'évolutions. Les deux termes peuvent s'employer. Cela n'est pas sans répercussions sur la subvention qui a été proposée cette année par la Ville de Paris, en deux temps comme c'est fréquent, en deux acomptes pour les grosses subventions.

Un premier acompte de la subvention d'un montant de 132.500 euros en janvier 2009 et depuis, rien. L'association a été en attente, elle a alerté beaucoup d'élus qui ont été sensibles à son interpellation et c'est pourquoi nous proposons qu'un deuxième versement lui soit donné dans les plus brefs délais parce que cela met en péril les activités mêmes de cette association.

Nous avons proposé que l?acompte d'un montant de 124.500 euros de la subvention annuelle soit versé de façon que les activités puissent se poursuivre.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame FOURNIER.

La parole est à Mme BOULAY-ESPERONNIER pour une minute, pour le v?u n° 50.

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER . - Monsieur le Maire, si vous en êtes d?accord, je vais présenter les v?ux n° 50 et n° 52 pour mon groupe.

A l'intérieur du jardin d'acclimatation, se trouvait développées depuis 1975, à l?initiative de l?association le Musée en Herbe, un certain nombre d'activités très appréciées des jeunes enfants de 2 ans et demi à 5 ans, qui bénéficiaient d'une approche et d'une découverte du monde, en particulier à travers des ateliers artistiques, scientifiques et techniques.

L'association a ouvert en avril 2008 un second site rue Hérold, dans le 1er arrondissement, permettant l'accès à ses activités à un plus grand nombre d'enfants. En effet, cette association a toujours eu à coeur de faire bénéficier ses activités à un large public. Ainsi, elle a développé des animations pour se tourner vers des groupes scolaires, mais aussi vers les groupes d'enfants hospitalisés, ce dont nous nous félicitons.

La Ville de Paris a toujours accompagné le projet culturel et éducatif de cette association par une subvention annuelle importante qui représentait environ la moitié de ses recettes : 315.000 euros en 2007.

En renonçant à renouveler ladite subvention qui permettait à l?association d?équilibrer son budget, vous venez de lui porter un coup dur. En effet, vous avez conduit l'association à renoncer à son site historique du bois de Boulogne, privant ainsi nombre d'enfants d'un éveil artistique, même si le local qu?elle a trouvé dans le 1er permet de contacter d'autres quartiers avec des projets nouveaux.

Nous pensons, Monsieur le Maire, qu'il n'est pas trop tard pour revoir votre jugement, et nous vous demandons de présenter aux Conseillers de Paris la situation du Musée en Herbe et de rétablir sa subvention pour lui permettre de reprendre ce que, pendant 34 ans, il a accompli avec talent et utilité.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci. Vous avez donc présenté les deux v?ux : parfait.

La parole est à Mme BECKER, pour le v?u n° 51.

Mme Emmanuelle BECKER. - Beaucoup de choses ont été dites sur le Musée en Herbe.

Je rappellerai juste qu?au coeur d'une politique qui affirme la nécessité d'un lien entre les écoles et les institutions culturelles de la Capitale, le Musée en Herbe accueille 75.000 visiteurs par an, dont un grand nombre de groupes scolaires et de centres de loisirs.

Soutenu pendant de longues années par la Mairie de Paris, le Musée en Herbe a fait l'objet d'un audit de l?Inspection générale initié par la Ville, qui a relevé un certain nombre de dysfonctionnements.

Soucieuse de se conformer aux préconisations de cet audit, l'équipe du musée a depuis engagé un certain nombre de réformes, assaini sa gestion, et accentué encore son partenariat avec les institutions culturelles parisiennes.

Après le versement en janvier 2009, cela a été rappelé, d'un acompte de 132.500 euros, le Musée en Herbe n'a pas reçu la deuxième partie de la subvention annuelle de la Mairie de Paris et se trouve en grande difficulté.

Les efforts de l'adjoint au Maire de Paris chargé de la culture permettent aujourd?hui d'entretenir l'espoir. Néanmoins, à défaut de trouver de nouveaux financements complémentaires, son avenir est toujours très incertain. C?est pourquoi nous souhaiterions aller dans le sens de la détermination affichée par notre Municipalité et demander au Maire de faire en sorte de garantir la continuité des activités de pédagogie artistique du Musée en Herbe.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame BECKER.

Je donne maintenant la parole à M. Christophe GIRARD qui, après avoir peut-être fait une réponse générale, donnera l?avis de l?Exécutif v?u par v?u.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Tout d'abord, ce qui me gêne un peu, c'est que vous avez tous, hormis l'intervention du groupe communiste, un temps de retard sur la situation exacte du Musée en herbe puisque je les ai reçus et qu'ils sont en train de déménager. Ils s'installent dans le 1er arrondissement et sont heureux d'être dans Paris et non plus près de Neuilly.

Un audit de l'Association Musée en herbe a été effectué, comme l'a rappelé Mme BECKER, par l'Inspection générale dont le rapport a été remis à la Ville en septembre 2008. Rendu public, il est bien sûr consultable sur le site Paris.fr.

Je vous rappelle que les audits ne sont pas faits pour faire joli mais pour être utiles et que nous nous appuyons, quelles que soient nos appartenances politiques, sur les résultats de cet audit pour améliorer l'action publique. Cet audit a mis en évidence des problèmes de gestion et de sérieux dysfonctionnements de l'Association, reconnus par l'association elle-même lorsque je les ai rencontrés.

Il a également souligné une distorsion entre la part majoritaire de la Ville dans le financement du musée en herbe et le service rendu aux Parisiens, la proportion des écoles parisiennes étant très faible, le soutien de la Ville de Paris représentait 95 % des subventions de l'association alors que les Parisiens ne représentaient que 9 % du public scolaire reçu, certes l'Association accueillait les enfants défavorisés de Neuilly-sur-Seine, mais pas en tout cas les enfants du public parisien, puisque seulement 9 % du public scolaire venait de Paris.

En effet, l'audit a signalé le manque d'évolution de l'offre pédagogique et culturelle du Musée en herbe, plus de 30 ans après sa création, l'Association dont l'ambition initiale est de faire découvrir les musées aux enfants, ne développe pas assez d'interaction avec les musées parisiens, notamment les musées municipaux.

Dorénavant, installée dans le 1er arrondissement, ce musée prendra en effet toute sa place et son ancrage légitime au c?ur de Paris.

En 2009, afin de répondre aux recommandations formulées dans le rapport, l'Association engageait une série de mesures concernant l'assainissement de la vie associative, la modification des statuts, l'amélioration de la gestion administrative financière et comptable.

Afin de développer la fréquentation du public parisien, ce qui est légitime puisque c'est l'argent des Parisiens pour une action parisienne, et réduire les charges de fonctionnement de l'association, le Musée en herbe a également décidé en accord avec la Ville de Paris, de quitter le site du jardin d'acclimatation pour concentrer ses activités sur son site de la rue Herold près de la place des victoires dans le 1er arrondissement de Paris.

Il reste à l'Association à développer des partenariats avec les établissements scolaires parisiens, et j'aurai sur ce point un échange avec Colombe BROSSEL, et une offre culturelle pédagogique plus en lien avec les musées de la Ville de Paris.

Tenant compte de ces premiers efforts significatifs, et malgré la tension budgétaire actuelle, une subvention complémentaire de 80.000 euros sera versée au musée en herbe au titre de l'année 2009. En plus de l'acompte déjà versé en début d'année, ce qui portera l'ensemble de la subvention de fonctionnement 2009 à 212.000 euros. Cette subvention complémentaire sera votée au Conseil de Paris d'octobre, avec une subvention de 212.000 euros, somme non négligeable, la Ville de Paris poursuit son soutien au Musée en Herbe, garantissant ainsi la pérennité de ses activités pédagogiques.

Le Musée en Herbe n'est donc nullement menacé de fermeture et je vais donc répondre aux v?ux un par un.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je vais les appeler un par un.

Le v?u n° 49 défendu par Danielle FOURNIER.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Bien que remarquablement défendu par Danielle FOURNIER, l'avis est défavorable. La subvention complémentaire sera de 80.000 euros. Je ne peux pas faire adopter un v?u puisque sa conclusion est déjà actée par nous-mêmes.

Avis défavorable.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Madame Danielle FOURNIER retire-t-elle son v?u ?

Mme Danielle FOURNIER. - Vu l'assurance de 80.000 euros et de ce versement au prochain Conseil, j'imagine, parce que la situation presse, nous allons retirer notre v?u.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je pose la même question à Céline BOULAY-ESPERONNIER pour les v?ux nos 50 et 52, vous les maintenez ?

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER . - Non, comme ma collègue, sous réserve du versement du montant de cette subvention, pour l'instant nous retirons.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Et Mme BECKER ?

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Avis favorable pour l'Exécutif, c'est un excellent v?u.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Mme BECKER est libre de savoir si elle le maintient ou non.

Vous maintenez ou vous retirez ce v?u ?

Mme Emmanuelle BECKER. - Nous maintenons.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 284).