Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DJS 322 - Signature de 18 conventions annuelles avec l'Union Régionale des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs d'Ile-de-France (U.R.F.J.T), un établissement public et 16 associations gestionnaires de foyers de jeunes travailleurs qui lui sont affiliés pour l'attribution des subventions correspondantes. Montant total : 689.500 euros. Vœu déposé par les élus du groupe Centre et Indépendants.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2009


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DJS 322 relatif à la signature de 18 conventions annuelles avec l'Union régionale des foyers et services pour jeunes travailleurs d'Ile-de-France.

Je donne la parole à Mme Fabienne GASNIER.

Mme Fabienne GASNIER. - Merci.

Les jeunes sont les premiers à être victimes de la crise du logement à laquelle s'ajoute la difficulté de trouver un emploi.

La multiplication des occupations d'immeuble à Paris, notamment par le collectif "Jeudi Noir", traduit le malaise de toute une génération confrontée à l?insécurité résidentielle. La rentrée révèle les insuffisances en matière de connaissance de la demande, d'organisation de la politique foncière et d'injection de moyens budgétaires pour mettre fin à des situations de pénurie récurrente.

C'est pourquoi nous émettons le v?u qu'un bilan qualitatif et quantitatif des foyers de jeunes travailleurs parisiens soit réalisé, afin de faire le point sur une structure d'accueil incontournable au sein de la Capitale.

C'est dans ce contexte que l'Union régionale des foyers et services pour jeunes travailleurs d'Ile-de-France et l'Association des résidences et foyers des jeunes travailleurs tentent de mieux répondre aux besoins des jeunes en matière de socialisation par l'habitat.

Selon leur parcours, ils ont des raisons différentes de recourir aux foyers de jeunes travailleurs : 50 % pour des raisons professionnelles, 36 % pour quitter le logement qu'ils occupent et 14 % pour être plus indépendants.

Les foyers de jeunes travailleurs ont aussi une double vocation. Ils se proposent d?accueillir et d?héberger de jeunes travailleurs mais aussi et surtout ils sont porteurs d'un projet éducatif ambitieux visant à la formation et à l'affirmation des personnalités et des capacités sociales et professionnelles.

Mais la demande est croissante : 47.000 demandes ont été déposées en 2008 en Ile-de-France et seuls 8.380 jeunes ont pu être accueillis. Alors que l'Association des logements de jeunes travailleurs s?est fixée un objectif de construction de 1.000 places à atteindre d'ici 2010 à Paris, beaucoup de jeunes risquent encore de rester en marge du système. Le logement de ces jeunes nécessite une mobilisation totale de la part des pouvoirs publics. Une politique de bricolage de la collectivité n'est désormais plus suffisante.

Nous attendons donc votre bilan de ce mode d'hébergement mais également des propositions innovantes et radicales concernant le logement des jeunes actifs au sein de la Capitale.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je vais donner la parole à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Chère Madame, après m?en être entretenu avec Jean-Yves MANO, j?ai le plaisir de répondre favorablement à votre v?u.

Vous avez insisté sur la demande extrêmement importante de logements de jeunes travailleurs dans la Capitale. Les foyers de jeunes travailleurs remplissent une partie de la réponse à apporter à cette demande, pas complète, probablement perfectible, même si globalement les associations gestionnaires de foyers de jeunes travailleurs font un excellent travail, mais il est effectivement temps de réaliser un bilan tant qualitatif que quantitatif.

Nous avons en partie débuté, mais nous sommes tout à fait ouverts à ce que ce bilan, je ne vais pas le donner parce que je ne serai pas en capacité de le faire, que ce bilan donc puisse être présenté en 6e et en 7e Commissions dans les prochains mois.

Donc, avis favorable.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, ce v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 272).

Je mets maintenant aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 322.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, DJS 322).