Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par Mmes Danielle SIMONNET, Aline ARROUZE et les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif aux projets de réformes et de réorganisation du Ministère de la Culture.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2009


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Voeu n° 57 du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au projet de réformes et de réorganisation du Ministère de la Culture.

Madame ARROUZE, vous avez la parole.

Mme Aline ARROUZE. - Mes chers collègues, curieuse façon de fêter le cinquantenaire du Ministère de la Culture que de programmer à terme son démantèlement, voire l'éclatement de l'administration centrale et de ses directions.

Le désengagement de l'Etat prend un tour plutôt alarmant : réduction de budget, réduction des effectifs, ce sont des centaines d'emplois détruits. Avec la réforme issue du projet de révision générale des politiques publiques, il s'agit de liquider la direction des archives, celle des musées, du patrimoine, de la musique et du théâtre. Quant aux personnels, c'est l'abandon de l'emploi statutaire et l'introduction du contrat qui accentuera la précarisation.

En temps de crise, la culture doit être développée, reconnue comme une mission de service public, une mission d?intérêt général.

Sur proposition du groupe Communiste et des élus du Parti de Gauche, nous demandons au Maire de Paris d'interpeller le Gouvernement et son nouveau Ministre de la Culture afin de demander le maintien des postes menacés et l'organisation d'une réelle concertation avec des personnels et les acteurs du monde culturel.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Madame ARROUZE.

Monsieur Christophe GIRARD ?

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je remercie donc Mme SIMONNET, Mme ARROUZE et M. CORBIÈRE pour le v?u qu'ils viennent de présenter. Comment ne pas être, en effet, préoccupé par l'avenir du Ministère de la Culture et de la communication en pleine révision des politiques publiques ? C'est évidemment normal que le milieu culturel et les élus soient vigilants.

C'est, en effet, je vous le rappelle, en 1959 que l'Etat créa, sous l'impulsion du Général de Gaulle, un Ministère autonome qui s'intitule alors "Ministère des Affaires culturelles" - veillons d?ailleurs à ce que le Ministère ne devienne jamais un Ministère des Beaux-arts - sous la direction d'André Malraux. Il se voit confier la responsabilité - je le cite - de "rendre accessibles les ?uvres capitales de l'humanité, et d'abord de la France, au plus grand nombre possible de Français et assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel".

Je ne vous ferai pas l'historique de ce Ministère. Il y a eu un seul accident dans l'histoire de ce Ministère, c'est lorsque Valéry GISCARD-d?ESTAING, Président de la République, avait décidé que le Ministère devenait un Secrétariat d?Etat, même si le Secrétaire d?Etat de l?époque, Michel Guy, fut un excellent Secrétaire d'Etat et fondateur du Festival d'automne.

Le paysage culturel a énormément évolué depuis les années soixante et je pense qu?il ne faut pas refuser l'évolution du Ministère, bien au contraire. S'il n'appartient pas à la Ville de Paris d'intervenir dans l'organisation interne du Ministère de la Culture, nous devons, en revanche, rester vigilants sur les moyens humains, financiers, prévus dans le cadre de cette révision générale des politiques publiques qui ne doit pas être l'occasion de le dépecer.

Souvenez-vous, d?ailleurs, que le candidat Nicolas SARKOZY, candidat à la Présidence de la République, avait souhaité réunir et fondre ensemble le Ministère de l'Education nationale et le Ministère de la Culture.

Mais il est vrai que nous devons être vigilants devant la marchandisation et la "peopolisation" accélérée de la société française depuis 2007.

Je vous remercie.

C'est donc une réponse favorable à M. CORBIÈRE et ses collègues pour la présentation de ce v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Monsieur GIRARD.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 288).