Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, DDEE 72 - DVD 97 - Foire du Trône 2009 : convention avec la société VINCI PARK pour la mise à disposition de places de stationnement dans les parcs du 12e arrondissement et convention avec la RATP pour la mise en service de navettes circulant dans le 12e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2009


 

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDEE 72 - DVD 97 relatif à une convention avec la société "VINCI PARK" pour la mise à disposition de places de stationnement dans les parcs du 12e arrondissement et à une convention avec la R.A.T.P. pour la mise en service de navettes circulant dans le 12e arrondissement à l'occasion de la Foire du Trône, sur lequel l'amendement n° 20 a été déposé par le groupe "Les Verts".

Je donne la parole à M. Christophe NAJDOVSKI, pour 5 minutes.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Depuis 2001, la Municipalité parisienne agit pour assurer une meilleure intégration de la Foire du Trône qui se tient actuellement sur la pelouse de Reuilly, dans le bois de Vincennes. J?en veux pour preuve la signature en 2003 d?une charte d'aménagement durable du bois de Vincennes, qui a été signée par le Maire de Paris et par les maires des communes limitrophes du bois. Et cette charte énonce des orientations tout à fait claires - je cite : "réduire fortement la circulation automobile, maîtriser la fréquentation massive liée aux manifestations en raison de la capacité d'accueil limitée du bois".

Depuis 2005, la Ville de Paris a mis en place des navettes bus depuis la place de la Nation et, depuis 2006, des parkings de rabattement gratuits à Bercy dont la capacité cumulée est de 3.000 places de stationnement, soit bien plus que les 1.000 places de stationnement sur les voies du bois qui sont temporairement rouvertes.

Cette incitation des visiteurs de la Foire du Trône à utiliser des parkings de rabattement et des navettes se heurte malheureusement à la possibilité de se garer dans le bois au plus près de la pelouse de Reuilly, puisque, en effet, la Ville de Paris, concomitamment, continue à ouvrir des voies piétonnes à la circulation et au stationnement au plus près de cette pelouse, ce qui pose un problème de cohérence de la politique menée, puisque, d'un côté, on essaie - et c'est une bonne chose - d'inciter les gens à utiliser les transports en commun et à utiliser des parkings de rabattement, mais, de l'autre, on met en cause cette incitation en continuant à ouvrir au plus près de la pelouse de Reuilly des voies piétonnes à la circulation et au stationnement.

Cela pose un certain nombre de problèmes. D?ailleurs, les enquêtes faites année après année sur le bilan de la Foire du Trône montrent un certain nombre de tendances.

Ainsi, malgré les campagnes de communication, la fréquentation des parkings de rabattement reste non seulement très faible, 3.230 véhicules pour l'édition 2008 de la Foire du Trône, mais cette fréquentation est également en régression puisqu'en 2008, nous avons une fréquentation de -17 % par rapport à 2006.

Par ailleurs, depuis 2004, on observe aussi une augmentation de la répartition du stationnement dans le bois de Vincennes : 37 % de visiteurs en véhicule particulier en 2006 contre 29 % en 2004, ce qui va à l'encontre de la volonté de la Ville de Paris de réduire l?impact de l'afflux de véhicules dans le bois et ce qui va à l'encontre également des orientations énoncées dans la charte que j'ai citée tout à l'heure.

Pourtant, les visiteurs de la Foire du Trône, qui sont venus en véhicule particulier, sont prêts à changer leurs habitudes puisque lors des enquête qui ont été menées, 68 % des visiteurs qui ont stationné leur véhicule dans le bois se disent prêts à changer leurs habitudes de déplacement pour venir à la Foire du trône, en se garant plus loin ou en venant autrement.

Par ailleurs, le fait d'ouvrir des routes à la circulation dans le bois, cela dégrade l'accès des promeneurs à celui-ci. Les visiteurs sont poussés sur les berges du lac Daumesnil pour faire place aux voitures qui sont garées sur des voies qui sont normalement fermées à la circulation. Qui plus est, à une période de l'année, le printemps où beaucoup de Parisiens et de Franciliens souhaitent pouvoir se rendre au bois pour y trouver de la quiétude et un peu d'air pur.

Donc, les piétons, les joggers, les cyclistes se disputent un espace public réduit tandis que la circulation autour du lac Daumesnil augmente de 80 %, ce qui va tout à fait là aussi à l'encontre des objectifs de la Ville de Paris en la matière.

Par ailleurs, en semaine, l'ouverture à la circulation de la route de ceinture du lac Daumesnil revient à créer un nouvel axe de transit en plein bois, et cela met en danger la sécurité des piétons, et notamment celle des enfants.

Pour aller dans le sens des orientations de la Charte du bois, il faut préserver celui-ci de la circulation automobile, et pour que la sécurité des promeneurs soit assurée, nous devons maintenir les routes du bois qui sont habituellement non circulées dans leur statut habituel de voie piétonne.

C'est pour ces raisons que nous nous abstiendrons sur cette délibération car malheureusement elle fait preuve d'incohérence, en voulant d'une part, et c'est une bonne chose, inciter l'utilisation des transports en commun mais de l'autre elle prend une toute autre orientation puisqu'elle ouvre à la circulation des voies qui sont habituellement piétonnes, ce qui dégrade considérablement l'accès au bois pour les visiteurs.

Par ailleurs, je présente très rapidement mon amendement en proposant à travers celui-ci la suppression des mentions qui portent sur la prolongation de la Foire du Trône. J'espère que l'Exécutif aura une réponse favorable à cet amendement car nous n'avons pas à présager d'une éventuelle prolongation dès la délibération, puisque ce serait la porte ouverte à une prolongation de la Foire du Trône que nous ne souhaitons pas.

Je vous remercie.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Monsieur NAJDOVSKI.

Pour vous répondre, je donne la parole à Mme COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voulais donner une réponse positive à M. NAJDOVSKI sur l'amendement qu'il propose sur le projet de délibération DVD 97. Il est bien entendu, et d'ailleurs c'est un amendement qu'on pourrait qualifier de technique, qu'il n'est pas question de donner une semaine supplémentaire à la Foire du Trône, même si le texte évoque "une semaine supplémentaire éventuelle". Il n'y a donc pas de problème pour accepter cet amendement.

Je vous demande de bien vouloir voter ce projet de délibération DDEE 72 - DVD 97 afin que la préservation du bois de Vincennes soit effective par les voitures même s'il est bon que la Foire du Trône se tienne à Paris.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition d'amendement n° 20 déposée par le groupe "Les Verts", assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition d'amendement n° 20 est adoptée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 72 - DVD 97 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2009, DDEE 72 - DVD 97).